Mini reviews


  • administrators

    Vay (Sega-CD)

    alt text

    Graphismes : 70%
    Agréables, mais rien d'impressionnant. Les scènes cinématiques sont moyennement réussies.

    Musiques : 70%
    Elles peinent à se renouveler, mais certaines sont assez réussies (thème des boss, musique de fin, thème des villages...). Le thème des combats boucle beaucoup trop vite et lasse assez rapidement.

    Jouabilité : 70%
    C'est correct, mais il y a un défaut assez gênant : le bouton pour courir sert aussi à confirmer. Donc lorsqu'on a fini de faire ses emplettes chez un marchand par exemple, on a envie de courir pour repartir. Mais comme le bouton de course sert aussi à parler/confirmer, on relance du coup le vendeur, et si on laisse le bouton appuyé (pour courir), on peut même acheter des items involontairement (ça m'est déjà arrivé plusieurs fois). Bref, il aurait été plus intelligent d'avoir un bouton dédié à la course, ou bien de lui assigner "course + annulation", au lieu de "course + confirmation".

    Gameplay : 45%
    Le point faible du jeu. Combats beaucoup trop nombreux (tous les 5-6 pas) et répétitifs ! Très peu de profondeur. Seuls les boss sont intéressants. Le management des équipements et items permet de réhausser l'intérêt, mais la fin se révèle trop facile (trop de super items en stock à la fin). Je ne pense pas rejouer un jour à Vay, car certains donjons peuvent tourner au calvaire. Il aurait été intelligent de la part de Working Design de diminuer la fréquence des combats par trois, et de doubler les points d'expériences remportés à chaque combat par exemple. Ainsi, les combats auraient été beaucoup plus motivants.

    Scénario : 85%
    Le point fort du jeu. L'histoire n'est pas aussi simplette qu'il n'y paraît au premier abord, et elle est intéressante et motivante, à défaut d'être fascinante.

    Innovation : 30%
    L'autre point faible du jeu. Sorti en 1993, Vay constitue une régression en terme d'interface et de gameplay par rapport aux gros RPG de 1992 (Tengai Makyô II, Dragon Quest V, Final Fantasy V, Romancing Saga). Il est d'un classicisme absolu et renvoie à la fin des années 80. Je lui ai mis 30% (et pas 0%) car il a le mérite de sortir un peu du lot, étant l'un des très rares RPG sortis en anglais sur support CD à l'époque (avant les 32 bits).

    Durée de vie : 70%
    Une durée de vie plutôt standard, entre 25 et 30 heures de jeu.

    Note objective : 74%
    Pour un moi, c'est jeu entre 14/20 et 15/20. Je le fais pencher vers le 15 grâce à son scénario et à la fin qui laisse une bonne impression.

    Note subjective : 74%
    Je n'y rejouerai jamais a priori, si le CD ne marche plus ce n'est pas grave :laughing: :laughing: :laughing:


  • administrators

    Snatcher (Sega-CD)

    alt text

    J'avais déjà écrit un test complet sur Neo Retro Games, donc je vais me contenter des notes finales, afin de situer Snatcher dans la hiérarchie des jeux légendaires.

    Note objective : 92%
    La qualité du scénario relevait quasiment du jamais vu pour l'époque. Les dialogues sont fluides, amusants, et très bien écrits. Certains musiques sont géniales, mais pas toutes.

    Note subjective : 92%
    Un gameplay forcément limité (talk talk talk look examine examine), mais l'ambiance et le scénario sont tels qu'on oublie vite le fait d'avoir affaire à un jeu scripté de façon assez rigide. Personnellement, je n'aime pas trop la fin, et je pense préférer Policenauts dans l'ensemble.


Log in to reply
 

Looks like your connection to supagemu was lost, please wait while we try to reconnect.