Group Details Private

administrators

  • RE: Persona : série

    Mon thème préféré de Persona 2 : Etheria

    posted in French Corner
  • RE: Grandia : série

    @cosmos99 said in Grandia : série:

    Quel jeu ! Quel souvenir ! Et oui les photos dans les magazines nous faisaient rever , du coup je l'ai fait tout en japonais sans trop comprendre , mais je l'ai terminé à l'époque. Je le refait en français sur PS1 , c'est en cours...

    Que dire ? C'est beau , les musiques sont envoutantes , c'est bourré de petits détails sympa comme la fumée qui sort des cheminées , les objets qu'ont peut faire bouger dans les maisons et j'en passe, une 3D hyper maitrisée , un systeme de combat tres fun , rapide et éfficace.

    Je conseille vivement le 2 aussi sur Dreamcast qui est une petite perle également sur tout les plans.

    Quand au 3 , il est un peu different et il est toujours en cours , mais j'avais un peu décroché des jeux "modernes" à ce moment aussi , bien réalisé mais beaucoup de concurrents tout aussi bons sur la machine cette fois , donc moins surpris.

    Final Fantasy 7 , c'est assez different quand meme , tres bon évidemment , mais un peu plus mature sans doute....

    Grandia faisait beaucoup rêver, d'autant qu'il y a eu de nombreuses previews, le jeu étant régulièrement reporté. Mais l'attente valait le coup car pour le moment, il me semble toujours constituer un chef-d’œuvre ! Je trouve toujours le jeu très beau, même 26 ans après. Les graphismes me paraissent avoir très bien vieilli. Je compte faire le 2 sur Dreamcast US par la suite.

    Je suis surpris que tu l'ais fait tout en japonais sur Saturn à l'époque ! Sans comprendre les textes, on se retrouve régulièrement bloqué, et ce dès le début.

    J'en suis maintenant à la vallée des dragons volants, juste après le long donjon "The end of the World". Quel plaisir de faire progresser son level en magie et en armes pour débloquer des skills ! J'en suis déjà plus loin qu'à l'époque, et je crois que lors de ma partie de 1999, je n'avais même pas utilisé les mana eggs pour apprendre des sorts de magie :laughing: (Je me demande même si je ne les avais pas vendus :laughing: )

    J'ai néanmoins trouvé quelques défauts :

    • Certaines musiques d'ambiance sont vraiment nulles (piste de tam tam qui boucle en 6 secondes :laughing: )
    • L'inventaire de chaque personnage est trop limité. On se retrouve trop vite à vouloir utiliser des items pour faire de la place.
    • Sue est nulle :laughing: Compliqué de la faire progresser je trouve. (Vitesse d'action native "ACT" trop basse)
    posted in French Corner
  • RE: Persona : série

    @Sebee said in Persona : série:

    Du coup, que vaut Persona 2 (Eternal Punishment ?) une fois l'aventure terminée ? Le jeu m'est tombé des mains il y a 20 ans mais ça reste un regret car le méchant semble très travaillé, tout comme l'histoire. J'accroche un peu plus au style pop du 3 et à la construction vie étudiante/sociale/Dungeon RPG. Là, j'ai bien envie de me procurer le 3 reload également !

    Je te réponds avec...

    Le test de Persona 2 ! (Playstation US)

    Au départ, je n'avais pas spécialement envie de lancer Persona 2 sur ma Playstation, étant plutôt intéressé pour jouer à Persona 3 ou 5, et n'ayant pas gardé un souvenir exceptionnel de Persona 2 Innocent Sin que j'avais terminé sur PSP et que j'avais trouvé trop facile, pas spécialement prenant, et peu marquant (je n'étais pas très fan des personnages Jun, Lisa, et Ekichi). Grosse erreur, car après environ trois heures de jeu et un démarrage plutôt lent (l'environnement de travail de Maya est présenté et les premiers combats ne sont guère passionnants), Persona 2 prend une autre dimension grâce à plusieurs facteurs.

    0_1708547332013_persona2japcover.jpg

    Le premier est la difficulté, clairement revue à la hausse après Innocent Sin. Les affrontements face aux boss d'Eternal Punishment peuvent s'avérer brutaux. Ils proposent en général un challenge relevé, et nécessitent donc une bonne préparation et une stratégie adéquate. Cette difficulté oblige à explorer et exploiter les subtilités des systèmes de combat et de personas, là où il était tout à fait possible de les survoler superficiellement dans Innocent Sin. Dans Eternal Punishment, il est essentiel d'opter pour les bonnes persona, en sélectionnant celles qui sont les plus efficaces et les moins vulnérables face aux boss, en fonction notamment de leur élément (feu, eau, foudre, terre, vent, glace...). Sur ce point, je trouve Persona 2 plus intéressant que Persona 4, car l'obtention d'une persona ne doit presque rien au hasard. On choisit celle que l'on souhaite au sein d'une liste dans la fameuse Velvet Room d'Igor, et on vérifie le nombre et le type des cartes de tarot nécessaires. Ensuite lors des combats, plutôt que d'éliminer les ennemis pour obtenir des points d'expérience, on se concentre sur l'obtention des cartes de tarot en question, en dialoguant avec les monstres et éventuellement en passant un contrat avec eux. Cela rend le jeu très intéressant, car on peut ainsi aller chercher les personas que l'on souhaite sans que le hasard ne joue un trop grand rôle, et cela nécessite de bien équilibrer l'obtention des points d'expérience avec celle des cartes de tarot. A contrario, dans Persona 4, l'obtention d'une persona à la fin d'un combat est totalement aléatoire. Dans Persona 2 Eternal Punishment, choisir une persona pour chaque membre de son équipe et la faire évoluer pour débloquer tous les sorts est particulièrement passionnant !

    Riche et profond, Eternal Punishment permet, tout comme Innocent Sin, de fusionner les sorts pour obtenir des "fusion spells" spectaculaires et efficaces ! C'est un paramètre à prendre en compte également dans le choix de ses personas. Il est également possible d'affecter deux cartes lors de l'invocation d'une persona dans la Velvet Room : une carte pour que la persona soit capable de lancer le sort associé à la carte (par exemple, pour que la persona soit capable d'utiliser un sort d'attaque ou de guérison dont elle n'aurait pas disposé normalement), et une autre pour améliorer ses caractéristiques : des heures de réflexion et de customisation en perspective !

    Ensuite, c'est une question de goût, mais on peut considérer que l'ambiance de Persona 2 est plus appréciable, car elle correspond à celle des "vrais" Persona, avant le grand virage groovy et coloré entamé par Persona 3. Une ambiance plus sombre, plus austère, et plus mystérieuse, moins "manga", avec des avatars plus stylisés et moins génériques. De plus, Eternal Punishment est le seul épisode de la série à ne pas avoir pour héros des lycéens, mais des adultes, qui travaillent et ont des questionnements et des problématiques forcément plus adultes, ce que j'ai trouvé très appréciable.

    Les points forts :

    • Mécaniques de jeu passionnantes, avec des persona à bien choisir et à faire évoluer
    • Une profondeur de jeu exceptionnelle, avec une multitude de persona disponibles et la possibilité de les customiser
    • L'heure de vérité : les affrontements face aux boss
    • Le déroulement des combats est varié grâce à la possibilité de dialoguer avec les ennemis
    • Excellente ambiance, assez particulière avec un style un peu austère, et des musiques et des avatars très stylisés
    • Le seul Persona à ne pas se dérouler au lycée et à aborder des problématiques d'adultes
    • Le système de rumeurs
    • Durée de vie très conséquente (plus de 50 heures de jeu)
    • Beaucoup de contenu annexe (casino, donjons, recherche de personnes disparues, etc.)
    • Un très bon scénario
    • Des personnages pas forcément très séduisants au début, mais épais et intéressants (Baofu, Katsuya, Ulala, Maya, Nate...).

    Point faible :

    • On ne voit pas les ennemis lors des déplacements dans les donjons. Pouvoir visualiser le type d'ennemis aurait pu permettre de faciliter la collecte des cartes de tarot souhaitées.
    • L'interface des combats n'est pas très pratique, notamment pour programmer les actions de chacun des membres de l'équipe.

    Ma note objective : 90%
    Ma note subjective : 91%

    Persona 2 Eternal Punishment reprend les bases posées par Innocent Sin mais s'avère bien plus intéressant, principalement grâce à une difficulté nettement revue à la hausse.

    posted in French Corner
  • RE: Persona : série

    Je suis très en retard, mais je vais essayer de rédiger les tests de Persona 2 et 4 dans les jours qui arrivent avant de tout oublier :laughing:

    Mon avancée a été un peu chaotique en raison de voyages et d'un problème avec ma console PS2 US.

    Récapitulatif :

    • En août 2023, j'entends cette musique chez Mandarake à Akihabara qui me rappelle l'existence de Persona 4 :
    • De retour en France en septembre 2023, je commence donc Persona 4 sur PS2.
    • Je termine Persona 4 le 11 novembre 2023 (après m'être luxé l'épaule quelques jours avant :cold_sweat: )
    • Mais c'était la fin normale, pas la true ending. Je décide donc de faire le nécessaire pour obtenir cette vraie fin.
    • Parallèlement, je commence Persona 3 sur PS2.
    • Malheureusement ma Playstation 2 US me lâche après 23 ans de loyaux services et refuse de booter les jeux.
    • Privé de PE 3 et PE4, je décide donc de jouer à Persona 5 sur PS4.
    • Surprise en ouvrant la boîte de l'édition limitée de PE 5, le jeu n'est pas à l'intérieur (merci Komo) :laughing:
    • Dépité, je me rabats donc sur Persona 2 sur Playstation US. Au départ, je n'étais pas enchanté de revenir à un Persona ancienne génération, Innocent Sin sur PSP ne m'ayant pas laissé un souvenir exceptionnel.
    • J'arrive au dernier donjon et je suis sur le point de finir Persona 2, mais pris par le temps et les préparatifs de mon voyage de Noël, je n'ai pas eu le temps de le terminer.
    • De retour, je termine enfin Persona 2 fin janvier 2024 !
    • Et je viens à l'instant (le 18 février 2024, plus de trois mois après avoir obtenu la fin standard :laughing: ) d'obtenir la véritable fin de Persona 4 sur ma nouvelle PS2, ouf !
    posted in French Corner
  • Grandia : série

    Après Persona 2 et 4, je cherchais une autre valeur sûre du RPG que je n'avais pas encore terminée, et j'ai choisi Grandia sur Playstation US, que j'avais acheté à l'époque de sa sortie, sans atteindre le second CD.

    Parfois surnommé "l'arlésienne", Grandia devait à l'origine être le grand RPG qui allait contribuer à sauver la Saturn en lui permettant de rivaliser face à Final Fantasy VII. Ce ne fut pas du tout le cas, même si le jeu a remporté un beau succès au Japon. Le développement de Grandia fut particulièrement long, et le jeu est sans doute arrivé trop tard (mais même s'il était sorti plus tôt, cela n'aurait sans doute pas changé grand chose à la déferlante FFVII). Les previews dans les magazines était en tout cas extrêmement séduisantes, avec de belles images qui faisaient baver.

    0_1708288109035_grandia-battle.png

    Cette fois, j'apprécie Grandia à sa juste valeur. C'est simple, je n'en décroche plus, grâce à son système de combat et d'évolution des personnages. Le système de combat demeure extrêmement solide et prenant, même plus de 25 ans après. Il faudra vérifier, mais je pense qu'il s'agit peut-être du premier RPG à introduire un système avec une barre d'action, la possibilité de visualiser les tours à venir, et celle de contrer ou d'annuler les attaques adverses. Le système de combat de Grandia prend également en compte l'espace : les positions relatives de chacun des combattants sont importantes, car il faut prévoir les temps de déplacement.

    La force de Grandia est sa grande transparence, que ce soit lors des combats (on sait exactement quel sera le prochain combattant à agir) ou dans l'évolution des skills. A ce niveau, il reprend le principe des Saga : plus on utilise une arme ou un type de magie, plus la compétence liée augmente. Mais là où Grandia fait la différence, c'est dans la transparence : on sait exactement quand est-ce qu'un niveau de compétence va augmenter (grâce aux points d'expérience), et on sait également quelles sont les prochaines skills qui peuvent être apprises. C'est particulièrement motivant, alors que l'opacité des SaGa (techniques apprises au hasard) joue en leur défaveur (et pourtant j'adore les Romancing SaGa).

    En dehors de cela, on sent bien que Grandia est le successeur spirituel des Lunar en termes d'ambiance, de scénario, et de personnages. Je ne suis pas particulièrement fan, mais c'est largement compensé par le système de combat et par l'esprit de l'aventure de Justin.

    posted in French Corner
  • RE: Wishlist 2024

    Heisei Tensai Bakabon sur Famicom enfin trouvé ! Jeu pas cher du tout et très peu recherché, mais je n'avais jamais pu mettre la main sur un exemplaire en bon avec tous les autocollants jusqu'à présent.

    Metal Gear 2 Solid Snake sur MSX enfin acquis également. Cela avance bien, il ne reste plus grand chose à trouver !

    posted in French Corner
  • RE: Apprendre le japonais

    Finalement, sur la suite de l'année 2021, je n'avais pas du tout suivi mon programme :laughing:

    Mais après mon premier voyage au Japon lors de l'été 2023, j'ai repris sérieusement mon apprentissage du japonais (à partir de septembre 2023 donc) dans l'optique de mon second voyage effectué à Noël. Mon objectif était d'apprendre à parler. J'ai donc regardé des vidéos sur YouTube, et je me suis entraîné à écouter et à parler :

    Première série très simple, pour les débutants :
    https://www.youtube.com/watch?v=NwZzGbzi_jY&list=PLPSfPyOOcp3QYCiQn5K39wxXVqqp7b5GB&ab_channel=LearnJapanesewithJapanesePod101.com

    Deuxième série pour les débutants également, mais avec un peu plus de contenu :
    https://www.youtube.com/watch?v=X6lXlpf-n6k&list=PLPSfPyOOcp3TUqQK_TM9wYMn1VrQ0v2p8&index=1&ab_channel=LearnJapanesewithJapanesePod101.com

    Ce petit entraînement d'environ 3 mois m'a permis de parler avec succès au Japon, pour demander des choses simples, pour communiquer avec les vendeurs, et pour effectuer mes achats de jeux vidéo rétro (pour demander à vérifier l'état, dire ce que j'achète et ce que je n'achète pas, etc.) Cela m'a aussi permis de réactiver les connaissances acquises en l'an 2000 et en 2021. Mon deuxième voyage a d'ailleurs été meilleur que le premier.

    Dans l'optique d'apprendre à lire, j'ai ensuite pu feuilleter, comparer, et acheter des livres pour apprendre le japonais dans une librairie japonaise. Mon choix s'est porté sur ces excellents livres :

    0_1707076535021_kanji look and learn.jpg

    http://genki.japantimes.co.jp/site/lookandlearn_en.html

    Le livre blanc "Kanji Look & Learn" contient une illustration mnémotechnique pour chaque kanji, très utile pour bien les mémoriser. Cela fait réellement la différence, et rend l'ouvrage bien plus agréable et efficace que le livre "Kanji Kakitai".

    Quant au livre jaune, le workbook "Kanji Look & Learn", c'est maintenant mon livre de chevet. Ce cahier d'exercices est absolument indispensable pour travailler sur les kanjis. Il permet de s'entraîner à lire et à écrire les kanjis dans le contexte d'une vraie phrase, et permet donc une progression globale en japonais (à condition de déjà bien maîtriser les hiragana et les katakana). J'arrive maintenant à lire et à écrire des phases (simples) complètes intégrant des kanjis. Pour le moment, c'est le meilleur livre de japonais avec lequel j'ai pu travailler.

    posted in French Corner

Looks like your connection to supagemu was lost, please wait while we try to reconnect.