Arcade : XexeX : Better than sex with your teacher


  • administrators

    J'ai terminé Ninja Baseball Batman. Pour les fans de jeux colorés et loufoque, ce beat constitue un petit régal ! On dirait davantage un jeu Konami qu'un jeu Irem avec son côté parodique et son humour.

    alt text

    Les graphismes très cartoon sont magnifiques, on a l'impression d'être devant un dessin animé. Le gameplay est bon avec pas mal de coups différents et des ennemis à contourner (en règle général, il vaut mieux éviter de les prendre par devant). Le jeu emprunte à Undercover Cops (la barre de vie des boss est notamment identique) et rend à hommage à Turtles in Times lors du dernier stage. Voilà un beat très différent de ceux que je possédais déjà. J'y rejouerai régulièrement ! :smile:


  • administrators

    Ninja Baseball Batman (Yakyû Kakutô League Man) nouveau fini ce soir. Il est à noter que le super coup spécial (qui consomme de l'énergie) se fait exactement comme dans Undercover Cops et qu'il y a une pub pour "Gan Hôki" dans le stage 1.


  • Private

    Ah voilà ! Le jeu a un nom japonais à la base et celui qui a décidé du nom occidental ne devait pas parler la langue !


  • administrators

    Ce n'est pas si éloigné car le titre japonais signifie "Baseball Fighter League Man".

    "Fighter" a été remplacé par "Ninja", et "League Man" par "Batman" (pour batteur).


  • Private

    Un peu tiré par les cheveux quand meme :laughing:


  • administrators

    Le fameux supergun Kic's-91, présenté à l'époque dans Micro Kids par Jean-Michel Blottière (et dans Consoles+ aussi je crois) :
    https://page.auctions.yahoo.co.jp/jp/auction/j609183807


  • administrators

    @Gustav said in Arcade : XexeX : Better than sex with your teacher:

    Le week-end dernier, j'avais terminé Crime City, auquel j'ai rejoué. Je m'étais fait une session de jeux horizontaux. Remettre mon écran à l'horizontal avait d'ailleurs fait apparaître une tâche rouge dans le coin supérieur droit de l'écran. Cette tâche avait néanmoins disparu le lendemain. J'avais aussi rejoué à XEXEX, mais un bug m'avait empêché de le refinir (le boss du stage 6 n'est pas apparu !).

    Pour en revenir à Crime City, la réalisation est plutôt bonne. Les graphismes n'ont rien d'exceptionnel, mais ils sont plutôt détaillés. Les musiques sont sympa, mais trop peu nombreuses et vite répétitives. Mais le plus dommageable demeure un level design qui me paraît un peu hasardeux. Le jeu défoule plutôt bien, mais reste un peu trop moyen à tous les niveaux (graphismes, musiques, gameplay). Je lui donne un 13/20, soit 65%.

    Ma note : 65%

    Finalement, j'avais peut-être été un peu sévère avec Crime City. Je remonte ma note à 70%. Je l'ai fini rapidos, et il défoule bien. Ce n'est pas un chef d'oeuvre, mais le level design n'est pas si mauvais. Il est loin d'être plat en tout cas. C'est assez varié et on peut effectuer des roulades et sauter plus haut en appuyant sur haut. Avec ses bruitages, il fait bien ressentir l'ambiance sans concession de l'arcade, c'est plutôt agréable.


  • administrators

    Je remonte à nouveau ma note de Crime City à 75%. C'est un bon run'n gun, bien défoulant. J'ai continué à y rejouer et mon appréciation du jeu a changé.

    alt text

    J'avais le souvenir d'un jeu très bordélique surtout sur la fin (qui me paraissait un gouffre à crédits) mais en fait, le jeu demeure précis, et il est toujours possible de s'en sortir sans remettre une pièce. De plus, l'action est variée (et intense), avec un passage durant lequel on saute de voiture en voiture, d'autres en vue de derrière (qui rappellent fortement ceux du premier Contra sur Famicom), un passage en ascenseur (ou plutôt sur une simple planche soutenue par une poulie), etc. Le level design est plutôt bien pensé avec de nombreux obstacles. Il est nécessaire de savoir quand utiliser le saut simple, et quand utiliser le saut allant très haut. Les roulades permettent d'avancer en restant en position basse. Il y a des techniques pour vaincre les boss, et aussi quelques otages à épargner. Le jeu n'est pas trop long (six stages), se déroule exclusivement en environnement urbain : ça flingue à tout va et c'est tout ce qu'on demande !

    Crime City est en fait un spin off de Chase H.Q. dont les héros évoluent cette fois à pied. Les deux héros sont d'ailleurs plus qu'inspirés de ceux de L'Arme Fatale (Lethal Weapon) : on retrouve ainsi des clônes éhontés de Mel Gibson ("Tony Gibson") et Danny Glover ("Raymond Broady") dans les rôles principaux !

    Un jeu simple, très jouable, plus astucieux qu'il n'y paraît, et plutôt bien réalisé, qui donne du plaisir (les bruitages des balles et le fait de flinguer des flopées d'ennemis sont jouissifs) sans toutefois casser des briques.


  • administrators

    J'ai terminé Crime City en un nombre à peu près raisonnable de crédits : 7. Ce n'est donc pas le gouffre à piécettes que j'imaginais après quelques parties. Avec encore un peu de pratique, cela me paraît possible de retomber à 5 ou 3 crédits. Par contre, le 1-credit est difficile à envisager vu tout ce que les ennemis balancent dans les derniers niveaux. Au final, c'est un run and gun sans génie, mais agréable à pratiquer. Chaque run ne dure que 20 minutes environ, c'est idéal lorsqu'on a besoin de 20 minutes de détente. Au final, Crime City est loin du niveau de Sunset Riders mais reste appréciable (aucun défaut majeur, mais aucun gros point fort).


  • administrators

    J'ai terminé Crime City en 5 crédits. Je l'ai suffisamment rentabilisé, je repasse sur des jeux auxquels je n'ai pas encore assez joué : Tobe Polystars, the Great Ragtime Show, Dragon Saber, 1944, X-Multiply, R-Type II, Ninja Baseball Batman, Ninja Spirit, etc.


Log in to reply
 

Looks like your connection to supagemu was lost, please wait while we try to reconnect.