[Supa Play] Tengai Makyô Zero


  • administrators

    Ils sont rapides, comme ceux du II, mais ça reste chiant d'être coupé toutes les quatres secondes sur la map lorsque tu demandes où tu te situes et où tu dois te diriger. D'un autre côté, le level-up se fait ainsi naturellement, sans tourner en rond (je pense que c'était le but de l'équipe de développement).


  • Private

    Domage que les CD PC Engine necessitent beaucoup plus de travail technique pour les traductions , j'aurais bien aimé gouter aux Tengai aussi.

    Tengai Zero est tout de meme un sacré tour de force technique , c'était inespéré et ils l'ont fait , un vrai miracle !

    http://nintendoagemedia.com/users/6726/photobucket/C02E715F-07E5-C2A5-E483E841C3107F3C.png

    http://nintendoagemedia.com/users/6726/photobucket/C030AB31-BFE7-2EE6-EBE64ABEF0732F8B.png


  • administrators

    Bah, même si Ziria et Manjimaru avaient été traduits, pas sûr que tu y aurais joué plus de 20 minutes :laughing:

    J'ai fini la deuxième région et j'attaque la troisième. 7H de jeu, level 25. Le jeu est un peu trop facile pour l'instant (donjons simples et courts, boss pas très durs).

    Important : une fois Subaru dans l'équipe, ne pas oublier de retourner au premier village (Peacock shrine) de la deuxième région pour récupérer sa deuxième attaque spéciale (Electric Catfish) dans un coffre à l'étage, à l'hôtel.


  • administrators

    Mon test de l'époque : http://rcfiles.online.fr/feoezero/

    Je ne changerais pas grand chose dans le test, mais je disais que le jeu était "très accessible", ce qui était un peu exagéré. Accessible par rapport au II, oui, mais dans l'absolu, cela reste un jeu qui était compliqué pour un non-japonisant : il faut multiplier les allers-retours, utiliser le bon item au endroit, penser à enlever ses bottes dans la première région, avoir moins de 1000 yens sur soi dans une autre, etc. Certaines actions sont impossibles à deviner sans solution et sans parler japonais (à l'époque, je m'étais aidés des magazines qui donnaient quelques indices puis du minitel). Evidemment, en anglais, c'est une autre histoire. Le jeu devient très simple, et il est même plutôt facile. C'est un jeu axé sur le plaisir, développé dans la même philosophie que le II : il n'est pas basé sur le level-up contrairement aux Dragon Quest.

    Dans la troisième région, il faut trouver le moyen d'entrer dans le château de Sara, qui disparaît. Sara donne un faux indice en disant qu'il faut s'équiper des "shitty" équipements. Il faut en fait aller chercher l'eau sacrée dans une grotte sous-marine au nord, puis l'utiliser sur la statue de Tenjin dans le village au sud-est.( "Liquor village") Si vous essayez à nouveau d'entrer dans le château, Tenjin vous fera ensuite comprendre que pour y accéder, vous avez d'un accessoire "crane" dont j'ai oublié le nom complet. Retournez à la Crane Shrine et parlez à Mai qui vous confectionnera cet accessoire. Vous serez alors mûr pour pénétrer le château.

    Un truc bizarre est que je ne suis pas tombé sur la souris géante et son chariot lors de ce run, contrairement à ma partie de 1996. Je ne sais plus du tout où elle se trouve :laughing:


  • Private

    @Gustav said in [Supa Play] Tengai Makyô Zero:
    Je ne sais plus du tout où elle se trouve :laughing:

    J'ai bien une petite idée.... :laughing:


  • administrators

    C'est une vanne du niveau des forums de Kevin des années 2000 (ou de Necstasy) ça.

    Dans cette troisième région, il faut absolument se rendre à l'endroit où l'on peut louer les souris géantes, car il contient un coffre gris avec le troisième pouvoir de Subaru (le Steel Lion). Latéralement, il se trouve au centre de la carte. Verticalement, il est au sud, à l'endroit avec trois arbres.

    J'ai terminé la troisième et la quatrième région entre temps. La quatrième région me paraît la plus simple du jeu : il suffit d'avancer et de traverser les forêts. Elle est moins complexe que les région précédentes. Pour compenser, le donjon final est beaucoup plus longs que les précédents. Une fois de plus, l'extravagance et la personnalité des chefs de région donne tout son sel à Tengai. Ici, Yuri (grande soeur de Sara et Mizuki) est agaçante, folle, fantasque, provocatrice, notamment avec son quiz !

    Les combats sont trop nombreux, mais on peut diminuer leur fréquence avec l'item "Pleasant drum". Comme dans Tengai II, la fréquence n'est pas fixe, elle varie en fonction des endroits et du moment. Par exemple, elle devient nettement moins élevée une fois la région libérée de ses maux. Autre remarque : les boss sont trop faciles à mon goût. J'aurais mis moins de combats et plus de difficulté.

    A part ça, grâce à l'anglais, je profite mieux des à-côtés du jeu : Higan peut notamment avoir une copine dans chaque région, en se rendant au salon de thé, qui ressemble plus à un bordel qu'autre chose. A l'époque, je n'avais rien compris à ces salons de thé. On peut aussi élever des animaux bizarres dans la première région. En fonction de l'heure et de la date, il peut y avoir des promotions ou des festivals, et on en profite mieux en anglais aussi. Je suis tombé sur le jour de la sortie de Tengai II en jouant le 26 mars :

    0_1554024644436_tengai-zero-II.jpeg


  • Private

    Désolé j'ai pas pu m'empecher....

    Oui tu as vu les biorythmes , t'es tombé sur la bonne date je vois.

    Moi j'étais tombé sur un truc du genre "Aujourd'hui , inauguration de la tour Effeil à Paris" , j'avais trouvé ça sympa et faillit prendre en photo aussi.


  • administrators

    J'en suis à la sixième région et je m'approche de la fin. Level 55. 25 heures de jeu. Je prends mon temps pour profiter de tout ce que je n'avais pas compris à l'époque : les salons de thé, les mini-jeux, l'élevage de créatures, etc.

    Un truc un peu chiant : le jeu ne prend pas du tout en compte le changement d'heure (ce stupide truc européen), du coup, il est décalé d'une heure maintenant :laughing:

    La cinquième région fut plus complexe que la quatrième, avec le fameux hermite qui ne vous donne un item indispensable que si vous avez moins de 1000 yens sur vous :laughing: (Il m'avait bloqué pendant des mois à l'époque). L'histoire des badges n'était pas évidente à comprendre non plus à l'époque pour un non-japonisant. Quel plaisir également de profiter du combat de mecha en 60 Hz ! Ce passage provoquait des bogues en 50 Hz et je n'en avais pas bien profité à l'époque.

    Il y a quelques questions que je me pose :

    • Dans la cinquième région, comment ouvrir le coffre qui se trouve dans le village "Big Tiger Town" contenant la cinquième skill de Subaru ?
    • Comment nourrir la grosse bête (qui nécessite 40 à 50 heures - dans la réalité, pas dans le jeu - de gestation) dans le premier village de façon à obtenir une skill puissante pour Subaru ? J'ai obtenu un papillon Kabuki, et ce n'est pas terrible je trouve. (Il ne frappe pas, mais fait fuir les ennemis)

  • administrators

    Il ne me reste plus que le dernier donjon à faire.

    Je réponds à ma propre question : dans la cinquième région (Canine Nation), pour ouvrir le coffre bleu concernant l'avant-dernière skill secrète de Subaru, il est nécessaire de collecter 30 vouchers. C'est fastidieux (mêmes avec des Flight Stones), car il faut réaliser 8 allers-retours entre Big Tiger Town et la Gold mine afin de récupérer des lingots d'or et de les convertir en vouchers.

    Je me pose maintenant deux nouvelles questions :

    • Où se trouve le Snow scroll ? J'ai le Water, le Wind, et le Fire scroll. Il m'en manque un.
    • Est-il possible de sauver Momoko du suicide ? C'est une copine de Higan qui envoie régulièrement des lettres, et si on ne retourne pas la voir pendant un certains temps (temps réel et pas temps dans le jeu !), elle finit par haïr Higan et par évoquer un suicide dans sa huitième et dernière lettre (elle parle d'aller au port et de se noyer dans l'océan). Je suis allé au port de la région, mais aucune trace de Momoko.

  • Private

    Mêmes impressions que toi lorsque j’ai inséré la cartouche traduite dans la console il y a quelques mois déjà.
    Je l’avais acheté à l’époque par correspondance 590 f chez un magasin qui s’appelait Katana, tellement le test dans Joypad international me faisait baver (et j’avais aussi pas mal entendu parler du 2 sur minitel). Le gars importait les rpg jap’ au compte gouttes. C.est avec ce jeu que j’ai appris les kanas. Aller voir le sennin avec moins de 1000 yens, équiper les chaussures pour ne pas glisser sur la glace, tester les techniques au pif... tous des trucs qui vont paraître évidents aujourd’hui mais à l’époque cela avait été un petit exploit de le finir 😅

    Nostalgie mise à part je trouve qu’il a une ambiance fantastique, la meilleure de la série, même devant le 2. Les musiques sont tellement fabuleuses que j’ai pris l’ost il y a quelques années. Et j’ai toujours la cartouche réveil provenant d’un certain membre de ce forum 😆

    Bref trop hâte de le refaire mais je veux le savourer...


  • administrators

    Katana était la première boutique de Stéphane Cahn (fondateur des magazines Game Fan et Retro Game) :
    https://www.kanpai.fr/culture-japonaise/gamefan-interview-stephan-cahn-hfalcon

    Je me souviens très bien des pubs de l'époque (en général un quart de page sur lequel était surtout listé des RPG Super Famicom).

    Il y a effectivement énormément de passages bloquants dans le jeu ! En y rejouant je me demande comment j'avais fait à l'époque :laughing: Car les petites aides de Joypad et Consoles+ n'étaient pas très précises, ni nombreuses. J'y avais passé plus de 45 heures (peut-être 50 heures je crois).

    La cartouche réveil, j'aurais peut-être dû la garder avec le recul, car il n'y en a eu que 300 de produites d'après le flyer fourni avec le jeu je crois. Mais comme le réveil ne fonctionnait plus et que j'étais arrivé en retard à un rendez-vous à cause de cela, j'avais décidé de le revendre :laughing:

    Le jeu est beaucoup plus court, moins complexe et moins riche que le II, mais je le trouve aussi au dessus en terme de musique (plus de morceaux, plus variés, et mieux réalisés que ceux du II n'étant pas lus sur CD) et d'ambiance. Et graphiquement, il n'y a pas photo, Tengai Zero est superbe. C'est un peu la version moins riche et moins longue, mais beaucoup plus flashy de Tengai II.


  • Private

    Ah oui je le connais, je me souviens qu'après lui avoir acheté Tengai Zero, je cherchais FFII us et FFV et j'avais donc appelé Katana. Il m'avait dit que tout le monde les voulait, que c'était super dur à avoir etc... Alors que j'ai trouvé le premier d'occaz à 199f quelques mois plus tard et le V a été restocké par Espace 3 Games pas très longtemps après non plus :grin:
    C'était artisanal tout ça, je me souviens par exemple que Gamestation n'avait pas réussi à m'avoir une N64 japonaise, du coup j'étais passé par Adol...

    Pour Tengai Zero c'était le minitel qui m'avait aidé sur quelques passages, ceux dont je parlais notamment.


  • administrators

    Etonnant pour FFV JAP, car il y en avait partout, pour pas trop cher !

    Pour Tengai Zero, je le finis aujourd'hui normalement. En fait, j'étais encore relativement loin de la fin, il y a encore des trucs que j'avais complètement oubliés :laughing:


  • administrators

    Tengai Makyô Zero terminé !

    30 heures (dernière sauvegarde à 29H20), level 60. J'ai pris mon temps, on peut le finir en une vingtaine d'heures en ligne droite. Il me manque toujours un scroll (celui de la neige). J'ai dû rater un hermite.

    Ma note : 91%
    Un excellent RPG, l'un des meilleurs de la Super Famicom.

    0_1555837671919_tengai0end.jpeg

    Points forts :

    • Une ambiance unique, propre aux Tengai Makyô, mêlant exotisme, mysticisme, et humour
    • Un jeu qui ne manque pas de personnalité : les boss sont particulièrement extravagants
    • Plus délirant que le II (mais moins que l'épisode Saturn) avec notamment un combats de robots mémorable
    • La mise en scène de l'introduction est magnifique et plonge directement dans l'ambiance
    • Un jeu très prenant : on a toujours envie d'explorer, de délivrer les régions du mal qui les frappe, et d'en découdre avec le boss
    • Musiques et graphismes au top. Pas aussi beau que FFVI, Chrono Trigger, Seiken 3, ou Bahamut Lagoon, mais très beau dans un tout un autre style.
    • Un contenu assez riche avec beaucoup de sorts, de skills, et d'items comme dans le II. Cela donne beaucoup de possibilités et évite de baser le jeu uniquement sur le level-up (pas du tout nécessaire dans Tengai Zero !)
    • Le système PLG, unique pour l'époque, qui permet d'ajouter du contenu annexe intéressants, notamment les festivals
    • Quelques mini-jeux plutôt bienvenus

    Points faibles :

    • Peut-être un peu court, surtout par rapport à Tengai II
    • La fréquence des combats est trop élevée, ça finit par lasser. En contrepartie, on n'a jamais besoin de faire du level-up.
    • Le jeu est trop facile. Tous les boss se passent du premier coup. On est loin de la difficulté d'un Tengai II (qui obligeait à revoir sa stratégie en cas d'échec).

    Le scénario est plus profond qu'il n'y paraît : à la base, le frère aîné de l'empereur, éprouvait une petite jalousie envers son jeune frère, choisi par la flamme pour devenir empereur. Ninigi a profité de cette petite fissure dans son coeur pour le contrôler et le faire basculer dans l'ombre, dans le but de se libérer. Ninigi a en effet été emprisonné derrière la porte aux enfers depuis 6 siècles par les héros de feu et les 6 bêtes divines (l'ours, le paon, la grue, la tortue, le chien, et le dragon). Mais les choses sont en réalité plus complexes, car c'est à la base Ninigi, le roi des enfers, qui a créé les humains (et donc les héros de feu), ainsi que les 6 bêtes divines, qui s'étaient donc retournés contre lui.


  • Private

    Du coup tu as fait toutes les quetes annexes ? Le Kabuki nous le dit audébut, de revenir a certaines dates , il y a des évenements spéciaux ici et là.


  • administrators

    Non, il faut un an pour assister à tous les festivals, puisqu'il faut attendre certaines dates :laughing:

    Ce ne sont pas des quêtes annexes, juste des festivals. Il n'y a aucune véritable quête annexe dans le jeu.


  • Private

    As-tu trouvé le boss final difficile?

    Je me souviens que je l'avais trouvé costaud car il rendait mes persos fous et j'avais l'impression qu'il devenait plus fort si tu faisais du level up.

    Pour FFV c'était avant le restock d'Espace 3 Games donc pas très facile à trouver en France à ce moment là. Au Japon par contre ça devait courir les rues donc c'était étonnant qu'il n'en ait pas importé.


  • administrators

    Non, pas spécialement dur, mais long. Je n'ai jamais été vraiment mis en danger. J'avais un item anti-maladie sur Higan. Lorsqu'il rendait fou l'un des deux autres, je les guérissais avec un item contre la confusion. Avec le sort de guérison level 3, on ne s'inquiète pas vraiment. Une astuce : le skill de contre-attaque de Mizuki est très utile contre le boss de fin. Il permet de retourner environ 700 HP de dommage lorsque Ninigi fait sa super attaque. Donc il faut ne pas équiper d'item de contre-attaque aléatoire sur Mizuki, sinon elle va faire une contre-attaque pourrie au lieu d'utiliser la skill.

    FFV, on me l'avait prêté à l'époque. Donc en fait, je ne le cherchais pas :laughing: J'y avais joué après le VI (c'était en 1995), et il ne me faisait donc pas spécialement envie.


Log in to reply
 

Looks like your connection to supagemu was lost, please wait while we try to reconnect.