Suikoden : série


  • administrators

    Pour ce printemps 2022, j'ai décidé de me consacrer aux trois premiers Suikoden.

    0_1651334994904_suikoden.png

    Mon expérience avec la série :

    • Suikoden : acquis et terminé en version PAL en février 1999, sans les 108 personnages

    • Suikoden II : acquis en version US en décembre 1999, terminé en janvier 2000 sans les 108

    • Suikoden III : acquis vers 2003 en version US. J'ai essayé plusieurs fois de m'y mettre, sans jamais aller loin, et je ne l'ai donc jamais terminé !

    • Suikoden IV : terminé avec les 108 en février 2005 sur PS2 US

    • Suikoden V : terminé avec les 108 en novembre 2006 sur PS2 US

    • Suikoden Tierkreis : terminé pendant les grandes vacances, en août 2009

    • Suikoden Tactics : jamais joué

    • Suikogaiden Vol 1 et Vol 2 : jamais achetés

    • Suikoden Card Stories : jamais acheté

    • Suikoden : Tsumugareshi Hyakunen no Toki (PSP) : jamais acheté

    Mon objectif est donc de terminer Suikoden I, II, et III avec les 108 personnages. C'est le bon moment pour cela, plus de 20 ans s'étant écoulé depuis que j'ai terminé les deux premiers. Je vais donc pouvoir les redécouvrir.


  • administrators

    0_1651335609412_suikoden1PAL.png

    Suikoden (Playstation)

    Février 1999. Je viens de terminer Xenogears sur Playstation US, et je recherche donc un autre RPG à me mettre sous la dent. Un samedi après-midi, après les cours du matin en prépa, je passe donc dans une boutique à Nancy. Dans leur stock d'occasion se trouvait 3 ou 4 exemplaires de Suikoden en version PAL pour 69 francs. Ayant lu des tests très positifs dans la presse (sans être dithyrambiques), je décide de tenter l'aventure. Très rapidement, le jeu me séduit par son style unique pour l'époque, ses musiques, sa richesse, et sa variété. Je n'avais jamais entendu de musiques comme celles de Suikoden dans un jeu vidéo. En fait, je crois que je n'avais jamais été autant surpris par une bande-son depuis Final Fantasy VI, voire Gate of Thunder ou encore ActRaiser. Les avatars et les mélodies créaient une ambiance très originale. Quant au gameplay, il s'avérait très agréable, avec une prise en main aisée, des combats rapides à fréquence raisonnable, et des interfaces simples et lisibles.

    A l'époque, j'avais cependant joué sans solution, et sans l'intention de recruter les 108 personnages. J'étais donc passé à côté de la passionnante quête des 108. Il faut dire que je n'avais eu aucune envie d'épargner les généraux adverses, en particulier l'un d'entre eux (les fans sauront parfaitement à qui je fais allusion). Il est maintenant temps de réparer cette erreur.

    J'ai donc relancé Suikoden premier du nom mardi dernier, en version US cette fois. L'introduction me fait toujours un effet boeuf ! Quelle musique ! Avec le fameux message "Even at his most powerless man's existence is never without meaning" à la fin. Je trouve que le jeu a merveilleusement bien vieilli. Après Breath of Fire II et son côté agaçant, Suikoden s'avère un RPG 100% plaisir. Les combats s'enchaînent de façon indolore, et le fait de pouvoir choisir son équipe et de la customiser avec les runes rend le jeu passionnant. Venant de finir Breath of Fire II, enchaîner sur Suikoden me permet également de prendre conscience du petit saut qualitatif opéré en termes de narration et de présentation, entre les RPG 16 bits et les RPG 32 bits. Si les RPG ne sont pas devenus 2 fois plus longs, plus riches, et plus beaux (comme on pouvait l'espérer), en revanche, il faut reconnaître qu'ils étaient en moyenne mieux racontés et mis en scène sur 32 bits.

    Je suis sur le point de vaincre le second général de l'armée impériale et le sacrifice d'un des compagnons du héros est toujours aussi cruel et difficile à accepter, même plus de 20 ans après !

    Mon équipe pour le moment :

    Valeria - Pahn - Fu Su Lu
    Cleo - Héros - Kai

    Valeria est un personnage qui vaut surtout pour sa Falcon Rune qui lui permet d'infliger d'important dégâts (x2) sans être déséquilibrée le tour suivant.
    Pahn est plutôt solide dans l'ensemble, et surtout j'ai voulu le faire évoluer, pour réparer une erreur passée.
    Pour le moment, je prends Cleo faute de mieux, mais je la remplacerai sûrement par Luc quand ce dernier sera devenu compétitif.
    Kai est très utile au début, grâce son attaque combinée (unite) avec le héros, qui permet de frapper tous les adversaires.


  • administrators

    J'avance bien à Suikoden et la quête des 108 est en bonne voie. J'ai très facilement vaincu Neclord alors qu'il m'avait donné du fil à retordre lors de mon premier run en 1999. Dans l'ensemble, le jeu est trop facile (aucun game over pour l'instant).

    La team avec laquelle j'ai terrassé Neclord :

    Hix (imposé) - Pahn - Viktor (imposé)
    Valeria - Héros - Cleo

    Equiper Cleo de la Flowing Rune évite bien des soucis lors de ce combat, grâce au sort "Rain of Kindness". Je n'ai même pas eu besoin d'utiliser les sorts de guérison "Water of Kindness" et "Mother Ocean" qui sont encore plus puissants.
    Grâce à la Falcon Rune, Valeria peut être placée à l'arrière tout en étant capable de frapper.


  • administrators

    J'ai eu les 108 personnages et je m'approche donc de la fin. Suikoden combine le plaisir nostalgique avec une énorme qualité intrinsèque. Un régal !

    Ma nouvelle team (lorsque le jeu ne m'impose pas des personnages) :

    Valeria - Pesmerga - Pahn
    Cleo - Tir McDohl - Crowley

    • Valeria est l'un de mes personnages favoris. Ses stats en attaque, défense, skill, et speed sont bonnes sans être les meilleures. C'est surtout sa Falcon Rune qui fait la différence et qui permet de faire de gros dégât à chaque tour.
    • Pesmerga a des stats très élévées en HP, en attaque, et en défense. Sa vitesse est correcte. Mais son niveau de skill est très moyen. Il reste néanmoins très au dessus de Fu Su Lu, qui cumule les défauts de la lenteur et du manque de skill.
    • Pahn présente un très bon compromis en l'attaque, la défense, la vitesse, et le skill.
    • Cleo est un personnage très équilibré. J'en ai fait ma guérisseuse avec la Flowing Rune. Déçu en revanche par Tengaar que je pensais être une bonne alternative, mais qui manque à la fois de physique et de puissance magique.
    • Crowley a une puissance magique dévastatrice. Je le préfère légèrement à Luc pour son profil plus équilibré, mais je prends parfois Luc pour sa stat de folie en magie.

  • administrators

    Suikoden terminé avec les 108 personnages !

    0_1651953095616_suikoden-ending.jpg

    Le test

    Points forts :

    • Le scénario, la mise en scène, les personnages, la narration
    • Une ambiance unique pour l'époque, bien servie par des musiques fabuleuses d'un style rarement (jamais ?) entendu sur console à l'époque
    • Enfin, les consoles 32 bits servaient à quelque chose !
    • L'innovation et le caractère très ambitieux que représentaient les 108 personnages à recruter, dont une bonne partie peuvent participer aux combats
    • La possibilité de choisir et de customiser son équipe avec notamment le système de runes
    • Pratiqué aujourd'hui, Suikoden combine plaisir nostalgique à qualité intrinsèque
    • Une fréquence de combats aléatoires bien réglée
    • Le principe de château qui se développe, inspiré de la ville de Breath Fire II, et largement enrichi
    • La quête des 108 personnages est passionnante

    Points faibles :

    • Trop facile, le jeu ne présente aucun challenge (aucun game over lors de ce run)
    • Trop souvent, des personnages sont imposés dans l'équipe
    • Graphiquement moins impressionnant que certains RPG de l'époque tournant sur Super Famicom

    Note objective : 90%
    Novateur, ambitieux, et très stylisé, Suikoden constitue une étape importante dans l'histoire des RPG. Sa richesse et sa grandeur en font un classique indémodable. On regrettera simplement l'absence quasi-totale de challenge et le fait que des personnages soient souvent imposés dans l'équipe. Ces deux points empêchent de pleinement profiter et d'exploiter la richesse offerte par les très nombreux personnages et par les runes. (Il est presque inutile de monter une équipe de tueurs)

    Note subjective : 92%
    Souvenir inoubliable pour moi grâce à ses musiques et ses personnages, Suikoden fait partie du top 5 de mes RPG préférés sur 32 bits. A l'aise Elise Blaise.


  • administrators

    J'ai commencé Suikoden II. Je trouve le début franchement laborieux (notamment avec les corvées à réaliser). J'avais oublié tout ça. Dans mes souvenirs, le II était pour moi au dessus du I. En rejouant aux deux, je n'en suis plus certain du tout.


  • Private

    Cette année j'ai terminé Suikogaiden Vol1. Pour le III, j'ai été hyper déçu par le jeu lors de sa sortie (animations affreuses, direction artistique pétée et réalisation très moche). Mais il a un truc malgré de nombreux défauts - il est pénible, plein d'allers/retours, répétitif avec les 3 histoires croisées. Mais il a un truc. Je recommande malgré tout.

    Pour le IV, j'ai toujours eu du mal et je n'ai pas réussi à avancer. Il vaut le coup ?


  • administrators

    Je n'avais pas accroché au III malgré plusieurs tentatives pour les mêmes raisons que toi (passage à la 3D et direction artistique douteuse). On verra ce que ça donne cette fois-ci. (Je le ferai après le II)

    Le IV reste très sympathique, mais c'est sans doute le moins bon épisode parmi les épisodes I, II, IV, et V. J'avais bien aimé, même si le thème de la mer ne m'avait pas spécialement séduit.

    J'ai poursuivi ma partie de Suikoden II et je confirme une légère déception pour l'instant. L'histoire simple mais efficace du fils du général découvrant petit à petit que quelque chose ne va pas au sein de l'empire laisse ici place à des personnages plus enfantins (Riou, Jowy, et Nanami). Cela me plaît beaucoup moins et le jeu démarre très lentement avec trois premières heures de jeu qui ne sont guère passionnantes. A l'époque, cela ne m'avait pourtant pas gêné plus que cela.


  • administrators

    Catastrophe ! Je suis toujours sur Suikoden II. Après 10 heures de jeu assez laborieuses (progression linéaire sans aucune liberté), le jeu commence enfin à devenir intéressant lorsqu'on obtient le château et qu'on peut véritablement commencer le recrutement. Malheureusement, j'ai loupé Clive, car il fallait absolument parler à Elza lors du premier passage à Muse, ce que je n'ai pas fait du tout. Je suis bon pour tout recommencer :confounded:

    Jeu de m... :laughing: Là encore, très en dessous du premier, car dans Suikoden, les seuls personnages qu'on peut rater sont les généraux (si on choisit de ne pas les épargner), Pahn (s'il ne survit pas à un duel), et Leon (à la toute fin), ce qui est beaucoup plus logique et évite la frustration causée par les "missable stars" du II, qu'on peut rater parce qu'on n'a pas fouillé partout ou parlé à tout le monde au bon moment.


  • Private

    Clive c'est le pire à louper oui, et même si tu parles à Elza, faut se speeder pour l'avoir.

    Tu n'as pas une memory card dédiée au jeu? :broken_heart:


  • administrators

    Chiant ce Clive... Je ne sais même pas où est Elza, je ne l'ai pas croisée du tout à Muse lors de ce run.

    J'avais seulement deux sauvegardes, et malheureusement la deuxième ne remonte pas assez loin.


  • administrators

    Bon, suite à mes mésaventures, j'ai recommencé Suikoden II samedi dernier. Connaissant le jeu, je suis allé plus vite. Je suis déjà à Muse, et j'ai rencontré Elza et Clive cette fois. Je comprends pourquoi je les avais ratés, car lors de mon premier run, j'étais déjà passé par les ruelles à droite lors de la première visite à Muse (lorsqu'on passe pour acheter un objet pour Pilika), mais pas lors de la seconde. Etant déjà passé par ces ruelles, je n'avais pas jugé utile de d'y repasser lors de la second visite, or Elza et Clive n'apparaissent PAS lors de la première visite, mais seulement lors de la seconde !

    J'en ai profité également pour exploiter le bug de la frontière entre Muse et Matilda (il est possible de pousser la porte). J'ai déjà recruté Humphrey et Futch du coup.


  • administrators

    Je vais devoir recommencer le donjon de la montagne avec Humphrey et Futch pour la troisième fois :confounded:
    La première fois, je n'ai pas eu de chance, j'ai eu un game over (mon premier sur Suikoden II) car les hommes aigles peuvent "emporter" les membres de votre équipe. S'ils emportent les 6 membres de votre équipe (sans les tuer), c'est l'écran de game over qui vous attend, car les membres "emportés" ne reviennent pas durant le combat. Je suis tombé sur un groupe de 6 hommes aigles, et ils ont emporté tous les membres avec succès (alors qu'il y a une bonne chance que ça "miss").
    La deuxième fois, j'ai été plus vigilant, et je suis arrivé face au boss. J'ai utilisé un item d'attaque ("Thunder") face à lui, et le jeu a bogué et s'est bloqué ! :confounded:

    De façon générale, Suikoden II contient pas mal de bogues :

    • L'absence de musique durant les batailles n'est pas voulue, c'est un bogue
    • Jeu qui peut boguer et se bloquer durant les combats donc (c'est rare mais ça arrive)
    • Bogue de la porte qu'on peut pousser à la frontière entre Muse et Matilda

  • administrators

    J'ai tout refait et j'ai recruté Clive. J'ai même été plus loin que lors du premier run puisque j'ai déjà recruté Humphrey et Futch. Je commence à bien apprécier le jeu.


  • administrators

    Mon équipe actuelle :

    Oulan - Humphrey - Anita (ou Viktor quand il est dispo)
    Rina - Riou - Luc

    Devant, j'ai choisi la solidité avec Oulan et surtout Humphrey qui ont une très bonne défense. Oulan est aussi très résistante face à la magie.
    Anita est l'héritière de Valeria puisqu'elle dispose de la Falcon Rune. Ici, la Falcon Rune n'est cependant plus aussi efficace que dans le premier épisode (hit -10%).
    Derrière, je prends Rina faute de mieux pour l'instant (pas encore beaucoup de mages disponibles). Quant à Luc, il s'avère encore plus puissant que dans Suikoden I.


Log in to reply
 

Looks like your connection to supagemu was lost, please wait while we try to reconnect.