Le Blog de Kurush (Topic du Palmarès)



  • Garô: Mark of the Wolves (Neo·Geo) 15.08.2012
    Fini avec Bonne Jennet (qui porte bien son nom), mon perso fétiche dans Markof. Il faudrait que je songe à m'entrainer un peu, histoire d'être un peu moins un gros sac lors des crosses NGF !
    Tout a été dit sur ce jeu donc je ne vais pas m'étendre dessus... Je le place facilement dans le top 3 des plus grands jeux de baston de tous les temps. Sacré prise de risque chez SNK pour faire évoluer la série Garô Densetsu mais le pari est amplement gagné !
    Pour la petite histoire, c'était ma première "folie" dans la série gros titres AES (ça a aussi été le début de l'engrenage), acheté dans les 200-250€. Parmi les gros jeux côtés sur la Rolls en AES, c'est très certainement celui qui a le meilleur rapport qualité/prix.

    Note: 19/20

    Ninja Combat (Neo·Geo) 18.08.2012
    Un beat à l'ancienne plutôt correct mais qui a assez mal vieilli. La réalisation est bonne (le jeu date de 1990 quand même !), les persos sont raides avec des collisions assez hasardeuses contre les ennemis mais bon la palette des coups est pluôt étoffée entre l'esquive, le coup spécial, l'esquive suivi d'une attaque rapide, etc... Par contre, pourquoi ne pas avoir inclu des choppes ?!?!
    Bonne idée du soft : proposer 3 persos supplémentaires jouables qui se débloquent au fil de l'aventure avec des caractéristiques techniques assez différentes : Gembu (alias le Haggar de service), Musashi qui combat avec 2 katana, etc... L'idée est la bienvenue car elle permet de briser un peu la monotonie du jeu... Et très franchement Ninja Combat est assez chiant donc c'est toujours bon à prendre ! 😅

    Note: 12/20

    Miracle Adventure (Neo.Geo) 18.08.2012
    Un jeu que j'affectionne tout particulièrement, je bavais devant les photos de Consoles + à l'époque (les boss, les attaques spéciales).
    Graphiquement, il faut dire qu'il n'a pas pris une ride : c'est beau/coloré, l'aspect cartoon apporte un peu de fraîcheur au jeu, on reconnait vraiment bien la patte Data East (Joe & Mac, ...etc).
    Les environnements traversés sont très variés (hangar d'un avion, Egypte, Chine et sa muraille, Amazonie, Grèce antique) et quelques situations permettent de varier les plaisirs : chariot dans une pyramide egyptienne, traversée d'un fleuve en barque dans les environ de Guilin, etc...
    Le gameplay est simple mais très satisfaisant, avec des attaques spéciales qui décoiffent, la possibilité de charger ses coups, et on dispose de 7 armes différentes pour enrichir sa panoplie, dont le yo-yo de base. Nan mais sérieux, qu'est ce que les développeurs ont fumé pour sortir un yo-yo ?!?
    Seul vrai reproche, le jeu est court (et un peu trop facile) mais à part cela, Spin Master, c'est du tout bon !

    Note: 16/20

    World Heroes (Neo·Geo) 09.09.2012
    Le dossier de Tarma m'a clairement envie de me remettre dans cette série sous-estimée par trop de gamers à mon avis. J'ai toujours eu de l'affection pour les WH, avec les 2 premiers opus qui flattaient la rétine : à l'époque je bavais demain les images des coups spéciaux dans Consoles + (le coup de pied à charge anti-air de Kim Dragon), et je ne parle même pas de ceux du 2eme opus qui envoyaient du très très lourd (les lancers de requins et de bateaux de Capitain Kidd, la plupart des coups de Mudman....etc) !!! De simples coups spéciaux dans WH2 auraient pu faire office de furies dans d'autres VS fighting !
    Je vais me les refaire dans l'ordre comme au bon vieux temps !
    Même aujourd'hui, ce premier WH reste très sympa à jouer : à vrai dire je le trouve même beaucoup plus fun que le premier Fatal Fury ! Même si les persos donnent l'impression d'évoluer en apesanteur (les sauts durent 3 plombes), le gameplay est très agréable à base de petits combos, cross-ups, stuns... Les coups se linkent très (trop ?) facilement. Seules les choppes me semblent mal priorisées (contre le CPU). Les graphismes sont plus qu'honnêtes, certains stages sont même carrément excellents (la Kaminarimon de Hanzou, l'horloge de Rasputin avec ses roues animées et ses vitraux multicolores, le ring enflammé du mode death match, etc etc). Dommage que la série ait atteint son apogée avec WH2...
    J'aurais vraiment été curieux de voir un World Heroes de 600-700Mbits sortir sur la Rolls !

    Note: 15/20



  • Flying Power Disk (Neo.Geo) 14.09.2012
    Windjammers c'est du fun à l'état pur. C'est vraiment un jeu à montrer à un néophyte de la Neo Geo car il résume plutôt bien la philosophie de pas mal de jeux sur ce support : on prend du plaisir immédiatement mais la marge de progression est loin d'être ridicule entre les différentes subtilités de gameplay, apprendre à défendre, à gérer les effets retros, etc... A 2 joueurs, c'est carrément jouissif, les parties s'enchainent à un rythme effrené et le jeu se dose à l'infini !!!
    Pour moi, clairement un indispensable dans une ludothèque de tout joueur Neo Geo qui se respecte !

    Note: 18/20 (en multi)
    Note : 17/20 (en solo)

    Tokuten Ou (Neo.Geo) 15.09.2012
    Mon préféré dans la série Super Sidekicks, tout simplement!
    Je préfère le style cartoonesque de celui-ci qui assume complètement son côté arcade. De plus, pourquoi avoir enlevé cette vue de dessus très pratique dans les épisodes suivants ?!?!
    Certes le jeu est très bourrin (pas de cartons, on marque toujours un peu de la même manière, fautes sifflées très rares) mais le gameplay offre quand même certaines subtilités pour un jeu qui se joue seulement avec 2 boutons : talonnades, feintes de corps, coups du sombrero, possibilité de jongler avec la balle et d'enchainer avec une reprise de volée (A+B en même temps), volées/têtes plongeantes/bicyclettes sur les centres, etc etc...
    Quelques trucs marrants que j'ai relevés qui montrent quand même que le foot était encore un sport anecdotique au Japon dans les 90's :

    • Certains maillots sont complètement hors-sujet : les espagnols jouent avec les couleurs du Portugal (en rouge et vert), le Mexique joue avec des rayures jaunes & rouges verticales (RC Lens Style)...
    • Quand on gagne un match et qu'apparait l'écran WINNER, sur la photo de l'équipe, on peut voir 13 joueurs. 11 aurait été normal voire même 14 (en incluant les 3 remplacants) mais alors 13 je ne comprends pas...
    • Les coups d'épaule sont plus souvent sifflés que les tacles par derrière... Et le épaule contre épaule alors ?
    • Le mode SNK correspond à une Coupe du Monde (le trophée est bien mis en évidence quand on gagne à la fin) dont la structure est totalement remaniée : 2 groupes de 6 seulement puis 2 matches à élimination directe (demie et la finale). C'est plutôt une bonne trouvaille de SNK cela dit pour proposer une Coupe du Monde malgré le fait qu'il n'y ait pas 32 équipes nationales dans le jeu.
    • On joue les 2 périodes du même côté... Ça c'est vraiment histoire de chipoter car c'était le cas dans plein de jeux de l'époque !

    Note: 16/20

    Real Bout Garou Densetsu (Neo.Geo) 15.09.2012
    Beni tu m'as donné envie de le ressortir ! ^^
    Fini avec Mai, forcément !
    Un jeu qui pose les bases de la saga Real Bout : graphismes dans l'esprit cartoon, c'est fun et maniable à souhait, très pêchu, les furies (DM & HDM) font tellement mal (surtout les HDM) qu'elles engendrent des retournements de situation de folie pour peu qu'on sache bien les utiliser, les musiques (qui proviennent en grande partie de FF3 si je ne dis pas de bêtises) sont au top !
    Petite particularité de ce soft : les ring-outs qui apportent un peu de stratégie (c'est encore du coup plus risqué de se retrouver coincé dans le corner) et surtout des animations vraiment marrantes : combattant qui finit à la mer, qui est expédié dans une rame de métro, voire même dans un ascenceur...
    Gros seul reproche : les stages sont au nombre ridicule de 5, mais bon ils sont tous très réussis et en plus évolutifs...

    Note: 16.5/20

    The King of Fighters '95 (Neo·Geo) 17.09.2012
    Un de mes KOF old-school préférés, sinon mon préféré !
    Un jeu qui transpire la classe et qui offre des nouveautés par rapport au '94 : apparition de Iori Yagami ("Iori" et "classe" dans une même phrase, quoi de plus logique !) et du bienvenu team edit.
    Par rapport au '94, je trouve que TOUS les stages sont réussis (allez hormis peut-être celui du temple qui est un peu vide) avec des couleurs superbes. Mes préférés : l'usine aux USA au coucher du soleil, le fameux stage de la cascade (qui me faisait décrocher la machoire à l'époque) et celui de l'ocean où on se bat les pieds dans l'eau.
    Les musiques ne sont pas en reste, la plupart ont un côté jazzy qui renforce le côté classieux de ce titre, en particulier celles du bar et de l'usine. J'aime également beaucoup celle de Thunderstorm qui a un côté un peu plus épique/effrayant.
    Un grand KOF et un grand jeu tout court, assurément !

    Note: 18/20

    League Bowling (Neo.Geo) 17.09.2012
    Je laisse à Shû le soin de valider ou non ce titre dans le palmarès car "terminer un jeu" ne s'applique pas vraiment à League Bowling, vu le challenge inexistant ! 😅
    Un titre sympatoche cela dit pour un jeu de bowling. Tout seul, on en fait très vite le tour (à moins de chercher à scorer dans le topic du hi-score 8)  mon record actuel : 244, à 2 points de Twil ;)). Les 2 modes supplémentaires n'apportent pas grand chose il faut le reconnaître... L'esthétique cartoon du jeu est très réussie et les animations sur les strikes/spares réussis ou sur les gros ratages sont assez poilantes.
    League Bowling prend vraiment tout son sens dans le mode 2 joueurs, qui peut justifier son achat.
    Pas un indispensable de la Neo pour moi (à moins d'être un collectionneur) mais quand on aime... ;)

    Note: 12.5/20 (en solo)
    Note : 14/20 (en multi)

    Tengai Makyo Shinden (Neo.Geo) 19.09.2012
    Fini avec Gokuraku, la grosse brutasse de service qui se bat avec une batte de baseball.
    Kabuki est un bon p'tit de jeu de baston sur Neo qui ne se prend pas au sérieux et qui de toute façon n'entend pas rivaliser avec les poids lourds existants... Les graphismes sont très colorés (c'est le moins que l'on puisse dire!) mais les stages sont assez inégaux je trouve : on passe du très bon (ex: combat sur une montgolfière avec une vue imprenable sur un château féodal japonais) au moyen (ex: le torii sous la neige). Idem pour les musiques... Pas énormément de persos (8) mais par contre 4 bosses à affronter pour finir le jeu (ce qui n'est d'ailleurs pas aussi facile qu'il n'y parait).
    Niveau jouabilité, c'est du tout bon. Les coups sont faciles à sortir, sans doute trop d'ailleurs : les furies se placent toutes sur le même mode bas bas +A ou B ou C. Quand en plus la jauge de magie qui permet de les réaliser se remplit à la vitesse de l'éclair, on a tendance à en abuser encore et encore ! Avec toutes les items qui tombent aléatoirement (magic up/down, defense up/down, bouffe, etc), les combats virent rapidement au joyeux bordel !
    Bref, un jeu sympa qui fait passer un agréable moment (surtout à 2), et c'est déjà pas si mal !
    Edit : je viens de me rendre compte que j'avais déjà donné mon avis sur ce jeu il y a 1 an et demi sur ce thread :
    http://www.neogeofans.com/leforum/sh...ad.php?t=26779
    Je ne me contredis pas trop et je ne suis pas encore schizo, ça me rassure !

    Note: 14.5/20

    MUSHA Aleste (Mega Drive) 22.09.2012
    Probablement le meilleur shmup sur MD. Tout le monde s'extasie sur les musiques (c'est vrai que la plupart sont excellentes, à base de gros riffs de guitare électrique) mais perso ce qui me frappe le plus c'est vraiment la qualité technique du soft : effets de profondeur (les dalles qui s'effondrent dans le 3ème stage et vont atterrir dans la rivière de lave en contrebas), parallaxes dans tous les sens, level design "mecha/médiévalo-japonais" au top avec des ennemis variés. C'est assez bluffepour un jeu de 1990 !!!
    Si on rajoute un système d'armement très poussé (missile, laser, bouclier, le tout upgradable sans parler des shuriken de base et les pods), plusieurs configurations d'attaque possible (on peut mettre les pods devant, derrière, sur les côtés, libre...etc) et des stages (au nombre de 7) pour la plupart très longs, on obtient un des meilleurs shmps des années '90, rien que ça !

    Note: 17.5/20

    Sonic the Hedgehog (MD) 23.09.2012
    Un titre culte, forcément ! Même s'il n'égale pas le 2, ça reste un sacré monument du jeu vidéo. Le jeu a une patte graphique très marquée, certaines musiques d'anthologie (Green Hill Zone, Starlight...) et il n'est pas aussi facile qu'un Mario !!! Par contre la replay value des Sonic est moins intéressante que pour les Mario à mon sens (bon en même temps j'ai grandi avec une SNIN donc je ne suis peut être pas complètement objectif!)...
    Le jeu est un peu longuet sur la fin (dommage que le Robotnik de fin soit aussi facile à battre, ça laisse un goût un peu amer), et on notera quelques ralentissements dans certains stages (essentiellement les niveaux sous l'eau) mais bon je chipote !

    Note: 17/20



  • Soulcalibur V (PS3) 24.09.2012
    Parce que NGF, c'est aussi et avant tout un forum de jeux vidéo...
    Acheté ce WE pour 20€ à la FNAC, j'ai eu le temps de finir le mode histoire et le mode arcade. Pour le moment, le jeu me laisse une impression mitigée : certes c'est beau (certains décors sont magnifiques, je suis un peu plus réservé quant aux persos qui ont des textures un peu "plastiques" mais bon c'était déjà le cas dans le IV) mais il n'y a rien de bien nouveau à se mettre sous la dent... Les furies sont sympas mais j'ai l'impression qu'elles déséquilibrent les combats et dénaturent un peu l'esprit Soulcalibur.
    D'une manière générale je trouve que la série a quand même beaucoup de mal à se renouveler. Pour moi, les meilleurs épisodes restent Soulcalibur (sur Dream, sans doute l'apogée de la série, une vraie claque technique à l'époque), Soul Edge et Soulcalibur II (j'y ai passé un nombre incalculable d'heures en école d'ingé). Depuis Soulcalibur III (inclus), je ne vois pas vraiment d'innovations intéressantes...

    Note: 15.5/20

    Final Fight 2 (Super Famicom) 29.09.2012
    Un bon beat mais pas inoubliable contrairement à son prédécesseur... Il manque clairement de personnalité et d'inspiration...
    Les graphismes sont plutôt réussis, on visite 6 pays différents pour autant de stages. Les niveaux sont quand même assez inégaux : le Japon (temples) et l'Italie (les canaux de Venise) sont par exemple très réussis mais je suis plus sceptique pour le Royaume-Uni (on passe le plus clair de son temps sur un train de cirque) et la France (on entraperçoit la Tour Eiffel, pour ensuite s'éterniser sur une autoroute qui mène à l'aéroport CdG) par exemple... Quitte à mettre des pays, il fallait jouer à fond les stéréotypes de chacun !
    Les musiques sont correctes sans plus : Capcom trouve le moyen de nous refourguer le thème principal dans quasiment chacun des stages (foutage de gueule inside) !!! En termes de qualité, on est en tout cas à des années lumières d'un Street of Rage 2...
    La jouabilité est évidemment excellente, par contre le nombre d'armes est très restreint et sans grand intérêt (manque une batte de baseball par exemple).
    Un point assez fortement négatif : pourquoi avoir viré Guy et Cody du roster ?!?! Surtout qu'ils ont été remplacés par 2 persos au charisme digne d'une moule : Maki, une blonde sans saveur, et Carlos qui fait très gay avec sa combinaison bleue et ses cheveux longs... Heureusement, Haggar répond toujours présent !
    Pour finir sur une note un peu plus positive, j'ai bien apprécié les clins d'oeil à SF2 que j'ai pu noter (il en manque probablement) :

    • on aperçoit Chun-Li dans le premier stage de la Chine en train de se taper un ramen 🍜
    • lors du boss de l'aéroport CdG, on voit très clairement au second plan des persos qui rappellent fortement ceux du stage de Guile dans SF2
    • la chope de Haggar qui est la même que le 360 de Zangief

    Note: 14.5/20

    Takahashi Meijin no Bôken Jima (Super Famicom) 29.09.2012
    Plus connu en Europe sous le nom de Super Adventure Island.
    Un bon p'tit jeu de plateformes, très old-school. Les graphismes sont très colorés et assez réussis je trouve, avec des tons chaleureux, en particulier pour un jeu de 1992. L'univers est assez barré (avec un stage dans le ventre d'une baleine par exemple) et les boss ne sont pas en reste : espèce de statue maya, dragon-serpent, pieuvre, chevalier-squelette, etc...
    Le gameplay n'est pas très permissif : hormis si on a le skate, on meurt dès que l'on se fait toucher ! Le jeu comprend 5 mondes (de 3 niveaux chacun). Sans les continus infinis, il ne serait pas évident à finir ! Certains passages sont assez rageants, le perso a beau être maniable, il est assez raide et on peste dès qu'on rate un saut (ce qui arrive régulièrement) !
    Les musiques (signées Yuzo Koshiro, excusez du peu !) sont excellentes. On sent que Y.Koshiro s'est lâché, en alternant rythmes funky à base d'électro voire même de reggae (monde du western) !

    Note: 15.5/20

    Akumajô Dracula (Super Famicom) 30.09.2012
    Un jeu que je ne possédais qu'en pal à l'époque. C'est donc la première fois que je le termine en 60Hz, et ça change tout ! Simon Belmont donne l'impression d'être dopé aux stéroides tellement il trace ! En y jouant en jap, on se rend vraiment compte à quel point la version pal est horriblement lente...
    Quelques différences sympas par rapport à la version pal : le sang qui tombe du plafond (monde 8) est rouge (et pas vert !), statues dénudées (monde 6), présence de croix, etc...
    Bon sinon, je le place allègrement dans mon top 10 des meilleurs jeux de tous les temps. Je suis certain que j'y rejouerai dans 20-30 ans sans m'en lasser.

    Note: 19.5/20

    Mickey no Magical Adventure (Super Famicom) 30.09.2012
    Magical Quest est un très bon jeu de plateformes. On parle souvent de Sega et Konami dès qu'il s'agissait de réaliser des adaptations de dessins animés sur 16 bits mais Capcom n'était pas mal non plus !
    Les graphismes sont superbes, très colorés, dans le plus pur esprit Disney et offre une grande variété (6 mondes) : végétaux dans les nuages, forêt ténébreuse (l'exploration de l'intérieur de l'arbre est un grand moment), volcan, monts venteux, monde de glace, et enfin le château du grand méchant, Pat Hibulaire. Le level-design est un des gros points forts du titre, du véritable pixel art !
    Le gameplay peut paraitre un un peu simpliste à première vue mais très vite on change d'avis grâce à une des particularités de la saga Magical Quest : les tenues ! Magicien, pompier ou robin des bois (on dispose d'un grappin), elles enrichissent considérablement l'expérience de jeu, d'autant qu'on peut passer de l'une à l'autre à volonté. Elles sont notamment très utiles contre les boss et rendent tous les combats intéressants. Chose assez rare pour être signalée, tous les boss sont vraiment réussis (notamment l'aigle du 4ème monde, qui permet de profiter du mode 7 !).
    Le jeu est facile à terminer... Seul le combat final contre Pat Hibulaire apporte un peu de challenge (il n'est pas très dur mais assez long à battre).. Mais c'est bien l'un des seuls reproches que l'on peut faire à ce Magical Quest !  :)

    Note: 17/20



  • Teenage Mutant Ninja Turtles IV: Turtles in Time (SFC) 06.10.2012
    Cowabunga !!!
    L'un des meilleurs (sinon le meilleur ?) beat them up sur cette console. Les graphismes et l'humour sont complètement dans le ton du dessin animé, les 4 tortues sont jouables (et sont toutes différentes au niveau de la prise en main, des coups et des combos), 10 stages très variés (surtout à partir de la 2ème moitié du jeu dès qu'on commence à voyager dans le temps), des musiques pêchues (dont le thème principal du dessin animé remixé) et des digits vocales réussies... What else ?
    Il se plie assez facilement et rapidement (le 2ème point étant assez normal pour un beat), il faut compter une petite demie-heure pour le finir. Seul petit reproche : le combat contre le boss final (Shredder) aurait pu être plus dantesque (et difficile), d'autant que je trouve les autres boss plutôt réussis !

    Note: 18/20

    Super Mario Kart (SFC) 13.10.2012
    Acheté chez Game Them All aujourd'hui, fini toutes les coupes en 100cc. Il faudra que je me torche les 4 coupes en 150cc un de ces 4.
    Le meilleur (et le premier) Mario Kart de la série, tout simplement !!!
    Un mode 7 à son apogée, 20 circuits techniques tous réussis, des karts qui répondent au doigt et à l'oeil (vive le dérapage !), une marge de progression très importante... Les pièces glanées sur les circuits (qui permettent à la fois de se protéger et d'augmenter la vitesse max du kart) sont une excellente trouvaille, qui à mon avis aurait du être reprise dans tous les épisodes suivants !
    Par contre, c'est moi ou bien les musiques sur SFC sont différentes de celles de la version SNIN (ex: la Rainbow) ??? A moins que ma mémoire commence à me jouer des tours...

    Note: 18/20

    Joe & Mac - Tatakae Genshijin (SFC) 13.10.2012
    Je le remets dans le palmarès car je me suis acheté les 3 Tatakae Genshijin sur Super Famicom (j'avais le 1er Joe & Mac sur SNIN quand j'étais gosse) et j'ai donc fini pour la première fois ce premier Tatakae Genshijin en version jap...
    Verdict : il est strictement identique à l'opus que l'on connait en Occident !
    Toujours aussi sympa à jouer mais par contre, en le refaisant à nouveau, je me suis rendu compte à quel point les stages étaient courts. C'est bien simple, à peine commencé, on affronte au bout de 1-2 minutes le boss de fin de niveau !
    Je vais me faire les 2 opus suivants mais je sais d'ores et déjà que je serai déçu... C'est surtout la fibre nostalgique qu'il fait vibrer qui me fait apprécier Joe & Mac (sans doute plus qu'il ne le mérite) !

    Note: 15/20

    Mickey to Minnie Magical Adventure 2 (SFC) 14.10.2012
    Un bon jeu de plateformes, toutefois moins culte que son aîné. Il est vraiment court et les niveaux/tenues manquent un peu d'inspiration... Par contre l'ajout du mode 2 joueurs est une vraie bonne idée, qui augmente pas mal la replay value du titre.

    Note: 16/20



  • Halo 2 (Xbox) 20.10.2012
    Un jeu que je n'avais pas pris le temps de finir à sa sortie en 2004, je me souviens que j'avais été un peu déçu par rapport à l'épisode précédent...
    8 ans après, je le trouve finalement très sympa ce Halo 2, comme quoi !
    Les environnements sont plus variés que dans le premier. Il y a une tonne d'armes (avec la possibilité d'en prendre une dans chaque main) mais aussi un tas de véhicules qui sont jouissifs à utiliser : grenades toujours aussi précieuses, épée Covenant devastatrice, le tank Scorpion qui donne le sentiment d'être invicible, combat dans les airs avec le Banshee hyper maniable, la liste est longue ! L'ajout d'une nouvelle race (les Parasites) apporte un peu de variété (les niveaux ont alors une ambiance un peu plus "angoissante"). Le scénario tient plutôt bien en haleine, et le fait d'alterner les missions solos entre le Master Chief et l'Arbiter chez les Covenants est une vraie bonne trouvaille ! Les musiques orchestrales sont toujours aussi fantastiques, une constante dans cette série !
    Dans les principaux points négatifs, je ne sais pas vraiment expliquer pourquoi mais je continuer à penser que l'atmosphère de Halo 2 est moins magique que le précédent, en tout cas moins marquante. Autre point faible, on a parfois l'impression d'évoluer dans des zones qui sont un simple copier/coller des précédentes (ex : étages d'une même base alien Covenant tous STRICTEMENT identiques)...

    Note: 17/20

    Magic Sword (SFC) 21.10.2012
    Un assez bon beat mais pas inoubliable cela dit... Les musiques épiques fonctionnent bien avec l'univers heroic-fantasy du jeu, plutôt réussi graphiquement. On peut utiliser un co-équipier parmi une liste assez pléthorique : barbare, mage, amazone, chevalier, homme-lézard, etc... 50 stages (très courts pour la plupart) à parcourir mais ils se renouvellent très peu ce qui ternit l’expérience de jeu. On regrettera également des ralentissements intempestifs et l'absence d'un mode 2 joueurs qui aurait pu faire la différence. Au final, Magic Sword n'égale pas un Knight of the Round ou un King of Dragons sur le même support par exemple...

    Note: 14.5/20

    Asterix (Xbox) 28.10.2012
    Teenage Mutant Ninja Turtles (Xbox) 28.10.2012
    DoDonPachi (Xbox) 28.10.2012
    Petite session cet aprem avec un pote sur Mame (sur Xbox). J'ai pas trop l'habitude de jouer sur émulateur mais ne possédant pas de borne chez moi, c'est assez pratique !

    • Asterix est un beat super réussi, avec des animations et un pixel art en total adéquation avec la BD (d'ailleurs les 6-7 stages du jeu reprennent chacun une BD différente pour autant de pays visités). Il n'est pas évident par contre... Quand on y pense, c'est le seul jeu Astérix développé par des japonais (Konami) mais c'est surtout le plus réussi !

    Note: 17.5/20

    • Teenage Mutant Ninja Turtles est un excellent beat que je n'avais pas refait depuis une éternité (je l'avais sur le PC de la famille quand j'étais gamin). Il est dynamique, les musiques sont excellentes, les graphismes hyper colorés... Bref je suis fan !

    Note: 16.5/20

    • DoDonPachi est un très bon shmup. Je ne suis pas forcément un grand connaisseur en matière de danmaku mais celui-là est super efficace !

    Note: 17/20

    Winds of Thunder (NEC Cd-rom) 01.11.2012
    C'est une révélation ce shoot, un pur bonheur !!!
    Introduction magnifique, musiques métal du plus bel effet, level-design de malade avec une esthétique heroic-fantasy à la sauce japonaise très réussie.
    Il y a une vraie dimension stratégique avec la possibilité de choisir parmi 4 armures différentes au début de chaque stage, associées à 1 élément (terre, eau, vent, feu), certaines armures ont un intérêt réel pour un stage donné (ex: stage du feu => armure d'eau). A la manière d'un Area 88, on a également accès à une boutique au début de chaque stage pour renforcer ses capacités de magie/sa vie, acheter des smart bombs, un elixir (très utile pour les derniers niveaux), un bouclier, etc... En plus, le jeu est non linéaire, on peut parcourir les niveaux selon son choix (il vaut quand même mieux commencer par des niveaux faciles histoire de faire le plein de cristaux qui servent de monnaie d'échange dans le magasin).
    Les 7 niveaux sont hyper variés et très équilibrés : passage dans un volcan (!!!), cascades, forteresse/donjon, monde sous-marin, forêts... Il y a vraiment de quoi faire! Et je ne parle même pas des boss qui sont tous magnifiquement réussis (mention spéciale pour le boss final dantesque, avec ses 3 formes différentes)! Le jeu ne parait pas forcément facile à première vue mais la marge de progression est franchement excellente (je l'ai plié en une petite semaine). Ce que j'apprécie le plus, c'est le gameplay hyper dynamique, avec la possibilité de later les ennemis au corps à corps. La collecte de cristaux est également assez addictive, un peu à la manière d'un Blazing (même si dans Blazing elle sert uniquement pour le scoring).
    Par contre, le (léger) revers de la médaille, c'est que l'on choppe des crampes à la main dans les derniers stages à cause d'une manette Nec de base pas vraiment adaptée mais c'est vraiment histoire de chipoter... Remarque c'était peut-être moi qui était trop crispé sur la manette !
    Il y a vraiment beaucoup à dire sur ce jeu d'exception mais je m'arrête là, vous le découvrirez par vous-même !
    Ci-dessous, si jamais ça peut être utile à quelqu'un, voici les armures que j'utilise pour chaque level :
    1/ Dezant => Wind
    2/ Auzal => Fire
    3/ Llamarada => Water
    4/ Bosque => Wind
    5/ Helado => Fire
    6/ Cielom => Wind
    7/ => Wind également

    Note: 18/20

    Street Fighter II': Special Champion Edition (MD) 10.11.2012
    Acheté chez Game Them All aujourd'hui (en jap, comme tous les jeux que j'ai sur Mega Drive) et l'adaptation est franchement impressionnante pour de la MD. C'est hyper fluide, les coups répondent bien (je trouve même que la manette 6 boutons MD est plus pratique que le pad classique SFC/SNIN pour jouer à Street II), les graphismes sont réussis (très proches de la version SFC). Seuls les bruitage et la musique sont un cran en-dessous... Mais ça reste évidemment un excellent titre, avec une insert magnifique !

    Note: 18/20



  • Zelda no Densetsu: Kamigami no Triforce (SFC) 13.11.2012
    Un jeu qui reste toujours aussi mythique, un pur chef d'œuvre !!!
    L'esthétique est magnifique (rien que la première scène sous la pluie avec le tonnerre me faisait vibrer à l'époque, c'est toujours le cas aujourd'hui), les musiques sont sublimes (peut-être les meilleures dans un Zelda), le gameplay est incroyablement riche et profond (notamment grâce au fait de pouvoir évoluer dans les 2 mondes parallèles), la durée de vie est conséquente et il y a un nombre hallucinant de trésors cachés/secrets à débloquer.
    Pour moi, c'est vraiment le Zelda qui aura amené la série un cran au-dessus. On doit d'ailleurs à cet opus pas mal d'éléments qui poseront les bases de la série par la suite : bottes de Pégase, flacons, grappin, marteau, etc... Il faudrait que je refasse Ocarina pour les comparer mais A Link To The Past reste mon préféré, un indispensable !

    Note: 19/20

    Real Bout Garô Densetsu Special (Neo·Geo) 17.11.2012
    Un jeu de fight qui frise la perfection : stages absolument magnifiques (avec des couleurs parfaitement choisies, des intros qui en jettent, des décors qui fourmillent de détails notamment lorsque l'on détruit les côtés, des teintes qui évoluent en fonction des rounds), 19 persos de base (20 avec Geese + 4 persos EX), des musiques qui déchirent (les thèmes remixés sont notamment excellents), un gameplay aux petits oignons (simpliste à première vue mais en réalité d'une richesse folle) avec 2 furies par perso. Le coup puissant (bouton C) est une bonne idée car il est suffisamment fort pour permettre des retournements de situation intéressants... RB Special est un jeu rare, qui se dose à l'infini !
    Le meilleur Real Bout, tout simplement !

    Note: 18.5/20

    GanGan Kôshinkyoku (Neo.Geo) 17.11.2012
    GanGan (Agressors of Dark Kombat en Occident) est un jeu de combat assez médiocre : si les graphs sont relativement réussis (en même temps, il faut relativiser : KoF '94 sortait la même année), les 8 persos n'ont aucun charisme et les musiques sont insipides. L'idée de faire un jeu de fight à la sauce beat them all aurait pu être intéressante mais elle est particulièrement mal exploitée : difficulté pour récupérer les armes au sol, obligation d'appuyer sur le bouton C pour sauter, pas toujours évident de savoir si on est sur le même plan que son adversaire et donc d'anticiper le fait de le toucher, etc... En plus, malgré la présence de quelques coups spéciaux et d'une furie, les combats sont vraiment (trop) répétitifs. A oublier donc (sauf pour les collectionneurs invétérés) !

    Note: 11.5/20

    Super Donkey Kong (SFC) : 28.11.12
    Neojin ton récent finish m'a donné envie de me le refaire. ;)
    Il me manque 3% au compteur (fini à 98%), dommage mais j'ai la flemme de me retaper tous les niveaux !
    Pas grand chose à ajouter par rapport à ce que tu as déjà dit... Les graphismes/animations sont sublimes pour un jeu 16 bits, ça n'a pas pris une ride ! Je me souviens que j'avais regardé en boucle la cassette vidéo (fournie avec un Consoles+ de mémoire) qui expliquait le développement du jeu sur station Silicon Graphics, ça m'avait méchamment impressionné à l'époque !!!
    Les musiques sont excellentes, à base de percussions et synthé (comme toi, celle des niveaux aquatiques est ma préférée). Le fait d'alterner entre Donkey et Diddy est un très bonne idée, tout comme le fait de chevaucher tout un tas de bestioles qui ont toutes leur caractéristiques (autruche qui plane, rhino qui défonce tout sur son passage, espadon qui permet de se déplacer plus vite sous l'eau et d'attaquer, grenouille qui saute très haut)...
    Le jeu est effectivement un peu trop court mais il faut s'accrocher pour tout débloquer (secrets, passages cachés...etc) !
    Je vais essayer de me faire les 2ème et 3ème opus prochainement.

    Note: 17.5/20

    Curse (MD) 04.12.2012
    Un jeu qui porte bien son nom : il a forcément été victime d'une malédiction pour afficher un frame-rate aussi dégueulasse !!! Certes Curse date de 1989 mais l'animation est horriblement lente. Les musiques sont quelconques, les graphismes ne sont pas non plus inspirés... Les armes ne sont pas hyper intéressantes (on se rend vite compte que l'arme W est de loin la plus efficace), hormis les modules que l'on peut faire pivoter ce qui apporte un peu de variété dans le gameplay.
    Dans les autres points négatifs, la durée de vie (seulement 5 stages) est très bancale : si les 4 premiers stages sont une vraie promenade de santé, le dernier est beaucoup plus délicat et il se pliera assez difficilement, en l'apprenant par coeur...
    Au final un shmup médiocre donc clairement dispensable, d'autant plus que la Mega Drive est particulièrement bien pourvue dans ce domaine (les Thunderforce, Musha, Gynoug, Eliminate Down, Gley Lancer, Elemental Master....etc etc). L'insert jap est assez stylée par contre...
    Un petite vidéo qui présente ce shmup, avec l'accent québecois en prime !

    Note: 9/20

    Rocket Knight Adventures (MD) 05.12.2012
    Un des meilleurs jeux action/plateformes sur MD tout simplement !!! Les graphs sont magnifiques, parmi les plus beaux sur Mega Drive, avec des couleurs très bien choisies et des parallaxes à foison ! C'est parfaitement fluide (aucun ralentissement ce qui est un exploit vu la finesse des graphismes) et le gameplay typé arcade est très nerveux (notamment grâce au jet-pack, utilisable à l'envie). Les musiques (tantôt épiques, tantôt angoissantes surtout quand on s'approche de la fin, dans l'espace) collent très bien à l'aventure.
    La grande force de RKA, c'est de proposer un gameplay qui se renouvelle en permanence. On alterne ainsi des phases au sol, sous l'eau, sur des chariots et même dans les airs : on a carrément droit à une phase shmup à la fin du jeu! La variété des environnements traversés (7 stages) et des différentes expériences de jeu est vraiment impressionnante; du coup, on ne ressent pas le syndrome "copier/coller" présent sur un paquet de jeux actuels... Si on rajoute un nombre conséquent de boss/mini-boss (une bonne vingtaine), on obtient un hit !
    La difficulté est assez coriace (notamment le boss final) mais une fois qu'on a compris les mécaniques de jeu / les principaux patterns des boss, on le plie sans trop de problème (en mode normal en tout cas!).

    Note: 17.5/20



  • Super Aleste (SFC) 08.12.2012
    Graphiquement, à condition d'adhérer au design, ça envoie du lourd avec des effets de zoom/rotation/distorsion dans tous les sens et une animation sans faille. Un bon point comparé à Gradius 3 ou Super R-Type qui étaient truffés de ralentissements ! Les musiques à base de synthé sont assez réussies (à l'exception d'une ou 2 qui font penser à des musiques d'ascenseur et les bruitages sont superbes pour une 16 bits (notamment grâce aux voix digitalisées).
    La grande force du titre, c'est de jouer la surenchère niveau armement : 8 armes  (le laser est mon péché mignon) upgradables selon 6 niveaux de puissance, avec la présence de tirs secondaires !!! Bref les possibilités côté arsenal sont énormes ! D'autant plus que la grande majorité des armes est réussie. Autre particularité, le niveau de puissance de l'armement fait office de barre de vie, c'est plutôt bien vu !
    Le soft a également une durée de vie assez impressionnante pour un shoot, il faut compter une bonne heure pour le finir, avec pas moins de 12 stages. Le rythme est agréable, on alterne des long stages (certains durent 15-20 min) avec des stages "bonus" (au nombre de 3) qui permettent de faire un break.
    Au final, un excellent shmup sur SNIN, peut-être l'un des meilleurs avec Axelay. Même si la console n'est pas très pourvue dans ce domaine, ça reste quand même un gage de qualité !

    Note: 16/20

    Tatakae Genshijin 3 -Shuyaku Ha Yappari Joe & Mac (SFC) 11.12.2012
    Un bon Joe & Mac que j'ai fait pour la première fois. Il est nettement plus orienté plateformes que le premier Tatakae Genshijin, il est aussi beaucoup plus riche graphiquement (il date de 1994) avec des décors assez variés sur plusieurs plans. On reconnait bien la patte Data East dans le design général mais aussi l'humour.
    Dans les nouveautés de cet opus, outre le fait de pouvoir se balader "librement" sur la carte du monde, on peut cracher des projectiles après avoir avalé certains éléments (poulet => os de poulet, fruits => pépins). On peut également chevaucher quelques animaux préhistoriques même si ces passages n'apportent pas grand chose au gameplay...
    Le jeu est d'une difficulté moyenne, sauf peut être le dernier monde où il faut se taper les 5 boss précédents à la suite ainsi que les 2 formes du boss final, et ce sans pouvoir reprendre de vie ! J'ai galéré un certain temps pour en voir la fin...
    Il me reste à faire le Tatakae Genshijin 2, celui qui me branche le moins dans la série (sans doute car on n'y incarne pas Joe & Mac)... D'ailleurs, pour la petite histoire il tranche tellement avec le premier opus qu'il est sorti aux US sous le nom de "Congo's Caper", Tatakae Genshijin 3 étant sorti sous l’appellation "Joe & Mac 2 -Lost in the Tropics".

    Note: 16/20

    Virtua Tennis (Dreamcast) 22.12.2012
    Virtua Tennis 2 (Dreamcast) 22.12.2012
    Une série qui a atteint son apogée avec Virtua Tennis 2, toujours très agréable avec sa prise en main arcade. J'y ai passé un paquet de temps avec des potes post terminale, à se battre comme un mort de faim sur chaque point !
    Par contre, le premier a pris un coup de vieux : il est assez lent et les joueurs ont tendance à plonger sur tous les coups...

    Note VT: 16.5/20
    Note VT2: 17.5/20

    Soul Calibur (Dreamcast) 22.12.2012
    Une grosse claque graphique à sa sortie. Le meilleur de la série tout simplement !

    Note: 18.5/20

    Jonah Lomu Rugby (Playstation) 22.12.2012
    Un excellent jeu de rugby, qui reste très fun à jouer (surtout à 2). A titre perso, je trouve qu'on a rien fait de mieux depuis dans le domaine du ballon oval sur console de salon ! Seuls petits défauts : gros déséquilibres entre les équipes et commentaires assez moyens.

    Note: 16/20

    Soul Blade (Playstation) 22.12.2012
    Certes il a vieilli mais il pose les bases de la série, avec plein de persos charismatiques (dommage que Fei Long ait disparu !). Nouveauté apportée par ce jeu si je ne dis pas de conneries : on peut se faire désarmer (assez rare contre le CPU, mais beaucoup plus fréquent en multi) ce qui apporte un peu de piment aux combats. Je trouve les musiques excellentes pour la plupart. Et la scène d'introduction est absolument mythique, elle me met encore le frisson !!!

    Note: 18/20

    Tekken 2 (Playstation) 22.12.2012
    Je me souviens que j'avais récupéré la démo dans le Playstation Magazine de l'époque, et que je l'avais retournée dans tous les sens avant la sortie officielle. J'avais notamment été assez impressionné par l'intro en image de synthèse, qui fait forcément un peu cheap maintenant !
    Niveau animation/maniabilité, c'est assez mou du genou mais on prend encore du plaisir à y jouer et placer quelques juggle combos... Les persos sont forcément très polygonés mais les arrière-plans (images fixes) sont assez réussis.

    Note: 17/20



  • Tekken 3 (Playstation) 23.12.2012
    Comme toi Anzy, je ne l'ai pas eu à sa sortie contrairement à l'épisode précédent donc la nostalgie est moins présente !
    Cela dit en toute objectivité c'est le meilleur épisode sur Playstation. Les combats sont plus dynamiques et pêchus, les décors sont plus fouillés, les coups se sont étoffés et on note l'apparition de plein de persos cultes de la série: Eddy Gordo, Xiaoyu, Jin Kazama et Hwoarang.

    Note: 17/20

    Dead or Alive 3 (Xbox) 23.12.2012
    Une vraie claque graphique à sa sortie, le jeu est encore magnifique aujourd'hui ! Le gameplay est assez simple (voire simpliste) avec un un bouton pour les pieds, un autre pour les poings, un pour les projections et enfin un pour les contres. D'ailleurs, ces derniers sont trop faciles à placer je trouve...

    Note: 16.5/20

    Soul Calibur II (Xbox) 23.12.2012
    Probablement l'épisode de la série sur lequel j'ai le plus passé de temps (1ère année d'école d'ingé inside), notamment à doser avec Ivy ! Je le trouve excellent à tout point de vue. Pour moi il constitue l'apogée de la série qui depuis à un peu de mal à se renouveler... Pour la petite histoire, c'est le premier épisode à avoir proposé des guest stars, qui plus est différentes selon les supports (Spawn sur Xbox, Link sur GC et enfin Heihachi sur PS2). D'autres suivront (Darth Vader, Yoda, L'Apprenti, Kratos, Ezio...etc)...

    Note: 18/20

    The House of the Dead 2 (Xbox) 23.12.2012
    Un excellent portage de la version Dreamcast, notamment avec son "Original Mode" qui propose des bonus poilants, comme le machine gun, le Damagex2, etc... Un excellent rail-shooter (le meilleur de la série pour moi) qui ne se prend pas au sérieux, avec des persos de série B, un bestiaire varié, de multiples choix de trajets, et une ambiance au poil (excellente idée d'avoir choisi Venise comme terrain de jeu) !!!

    Note: 17/20

    Donpachi (Xbox) 14.01.2013
    Fini sur émulateur Xbox. Un des premiers Danmaku, encore très beau pour un jeu sorti en 1995. Par contre, si les bruitages sont réussis, je trouve les musiques assez quelconques...
    Côté durée de vie, seulement 5 stages à se mettre sous la dent mais la difficulté se corse vraiment à partir du niveau 4. Et je ne parle même pas du second loop !

    Note: 16.5/20

    Call of Duty: Modern Warfare 3 (PS3) 20.01.2013
    Un jeu qu'on m'avait offert à Noel 2011, et dont je n'ai fini la campagne que maintenant, ça veut tout dire... Je n'ai rien contre les Call of Duty mais il faut reconnaître que la série peine vraiment à se renouveler. Certes le solo est assez sympa (notamment certaines missions en Europe, comme celles de Londres ou Paris) mais c'est scripté à mort et ça fait un peu too much, à grands relents de théorie du complot et d'idées pro-américaines (un peu à la manière des block-busters hollywoodiens). Graphiquement, ça commence sérieusement à dater... Reste un multijoueur sympa mais pas sûr que cela justifie l'achat du jeu.

    Note: 13.5/20



  • Shenmue (Dreamcast) 03.02.2013
    Shenmue en n°100, ça le fait non ?
    Un de mes jeux préférés tous supports confondus. Graphiquement, il est encore exceptionnellement beau (signalons quand même qu'il a plus de 10 ans !) et il dispose d'une ambiance, d'un soucis du détail hors du commun. A l'époque de sa sortie, je n'avais pas encore eu la chance de me faire un trip au Pays du Soleil Levant et j'avais trouvé en Shenmue l'alternative idéale, en arpentant les rues typiques de Yokosuka !
    Shenmue, c'est avant tout un "simulateur de vie" couplé à une enquête qui pousse le joueur à ne pas lâcher son pad. Certains thèmes musicaux sont très inspirés et renforcent la dimension quasi poétique du soft. Les sessions de fight sont réussies et la palette des coups est assez impressionnante, d'autant plus qu'on peut en découvrir une bonne dizaine. Les cinématiques sont bien scénarisées, notamment grâce à la présence des QTE (que Shenmue a instaurées si je ne dis pas de bêtises) qui impliquent le joueur et l'obligent à rester sur le qui-vive.
    Dans les légers points négatifs, je citerai : une maniabilité pas tjrs évidente (Ryo a tendance à se cogner contre pas mal d'éléments du décor), un léger manque de rythme à certains moments (je trouve le 3ème GD-ROM un peu longuet), même si ça renforce le côté réaliste du jeu.

    Note: 19/20

    Rayman Origins (Playstation 3) 03.02.2013
    Un des meilleurs jeux de plateformes 2D "old-school" de ces dernières années, rien que ça !!!
    La direction artistique est très réussie (la HD sied parfaitement au jeu), avec des graphismes qui fourmillent de détails et un design général complètement barré (les musiques ne sont pas en reste), parfois poétique, toujours poilant !
    Les phases de jeu sont variées entre les sessions de plateformes classiques, celles de shmup déjà beaucoup plus originales, en passant par les courses-poursuite assez retords contre les coffres notamment... D'ailleurs, pour une fois, ce titre offre un challenge assez relevé (il me reste encore quelques Lums à collecter, une dent ainsi que plein de médailles). Pour le finir à 100%, il faut compter une bonne vingtaine d'heures je pense...
    Cerise sur le gâteau, le mode multi-joueurs est très marrant, à mi-chemin entre coop et de compétition.
    En bref, Rayman Origins, c'est New Super Marios Bro Wii (ou même New Super Mario Bros. U d'après ce que j'ai pu en voir) en mieux sur à peu près tous les plans !

    Note: 17.5/20

    OutRun 2 (Xbox) 03.02.2013
    Un très bon jeu d'arcade, avec ses Ferrari, ses bonasses sur le siège passager, ses dérapages over-abusés et ses musiques cultes !
    J'ai fini tous les "chemins" du mode arcade, mais il me reste encore un paquet de défis à terminer (il y en a plus d'une centaine).

    Note: 16.5/20

    Magical Taruruuto-Kun (MD) 23.02.2013
    Un bon petit jeu de plateformes sans prétention, avec un style kawai très prononcé (tons pastels, monstres "mignons", musiques enfantines...etc). Graphiquement, il est assez impressionnant pour de la Mega Drive avec de gros sprites, des effets de distorsion et une animation sans faille. Les combats contre les bosses sont pour la plupart très réussis.
    Seul vrai reproche, il ne contient que 4 stages et il est vraiment facile à boucler, donc on oubliera pour la replay-value...  :|
    En conclusion, un jeu qui n'a rien d'inoubliable, mais une pièce somme toute assez sympa dans une ludothèque MD jap. :)
    Note: 15/20

    Max Payne 3 (PS3) 25.02.2013
    Un excellent jeu d'action, dans la lignée des 2 premiers Max Payne !!!
    Le cadre (Brasiluuuu !) est d'une cohérence rare et on se sent tout de suite complètement immergé dans l'aventure : apparts de luxe sur les hauteurs de Sao Paulo, courses poursuite en pleine jungle amazonienne, misère des favelas, yacht au large du Panama et j'en passe sans compter les flashbacks dans le New Jersey qui rappellent les épisodes précédents).
    La qualité des dialogues/cinématiques n'est pas en reste (on reconnait la touche Rockstar) avec un héros toujours aussi complexe, névrosé qui manie le cynisme à la perfection... La réussite du jeu réside pour beaucoup dans son perso principal !
    Les scènes d'action transpirent la classe des films de John Woo avec quelques séquences cultes (notamment celle où Max doit descendre des ennemis alors qu'il est suspendu à une tyrolienne).
    Les nombreuses cinématiques ne m'ont pas vraiment gêné tant elles sont de qualité. Par contre, léger reproche, on rentre dans une certaine monotonie, à force d'alterner cinématiques et phases de shoot... Solution : ne pas faire le jeu d'une traite mais essayer de faire 1 ou 2 chapitres (au nombre de 14 je crois) de temps en temps, histoire de prendre le temps de le savourer.
    J'ai testé vite fait le multi qui est sympatoche, quoi que pas très fréquenté !

    Note: 16/20

    Chiki Chiki Boys (MD) 02/03/2013
    Un jeu action-platform très fun à jouer, qui n'est pas sans rappeler la série Wonderboy; il a un petit côté RPG avec la possibilité d'acheter des magies, de renforcer son attaque, sa défense, de remplir sa barre de vie entre chaque niveau et surtout d'acheter une vie supplémentaire (si on perd ses 2 vies dans un niveau donné, c'est le game over direc t!). Les niveaux, au nombre de 5 sont variés (dans l'air, sous l'eau, forêt...etc), assez fins graphiquement et offrent une diversité de gameplay qui permet de ne pas se lasser tout au long de l'aventure. Il faut compter une petite heure pour en venir à bout (il est facile à plier si on récolte suffisamment de coins afin de débloquer les upgrades entre chaque niveau). Les musiques sont très enjouées et collent bien avec l'univers (mention spéciale pour la toute première).
    Au final, Chiki Chiki Boys est un bon jeu, pas inoubliable mais qui fait assurément passer un bon moment ! J'essaierai de faire la version CD sur PC-Engine à l'occase histoire de la comparer à celle sur Mega Drive.

    Note: 15/20

    Shadow Dancer (MD) 03.03.2013
    Un bon jeu d'action. Le ninja (Joe Musashi) est un peu raide mais il dispose d'un atout majeur : son chien qu'il peut faire attaquer à distance. Cela dit, cet élément de gameplay (qui apporte une dimension stratégique assez intéressante) aurait pu être un peu plus poussé car au final, on utilise le clebs seulement pour battre 2 types d'ennemis tout au plus...
    Les graphs sont plutôt jolis, surtout que le titre date de 1990. Certains stages sont particulièrement réussis, notamment celui de la Statue de la Liberté (qui est culte pour moi), d'autres sont beaucoup plus insipides (le monde 5 dans l'entrepôt)...
    Le jeu se plie rapidement, il faut compter 30mins pour le boucler. Malgré le fait que chaque coup reçu soit fatal, Shadow Dancer n'est pas aussi dur que ce que j'ai pu lire ici et là. Les magies permettent de se sortir des quelques situations délicates. Finalement, c'est surtout le boss final qui m'a posé problème : il m'a bouffé un paquet de vies !
    En résumé, Shadow Dancer est peut-être inférieur aux autres Shinobi mais il a une identité qui lui est propre, des musiques punchy, et le gameplay avec le chien est quand même une vraie bonne trouvaille... Accessoirement, je trouve que l'insert jap est absolument magnifique !

    Note: 16.5/20



  • Capcom vs. SNK (Dreamcast) 08.03.2013
    Capcom vs. SNK 2 (Dreamcast) 08.03.2013
    Marvel vs. Capcom : Clash of the Super Heroes (Dreamcast) 09.03.2013
    Marvel vs. Capcom 2 : New Age of Heroes (Dreamcast) 09.03.2013

    4 cross-overs qui envoient du lourd ! L'Arcade Stick moddé full sanwa que j'ai choppé vendredi est déjà rentabilisé.

    • CvS avec ses intros qui en jettent et son ambiance japonaise très marquée (ruelles avec stand de takoyaki, salle d'arcade, château féodal...)

    Note: 16.5/20

    • CvS 2 : le cross-over ultime à la durée de vie quasi infinie, technique mais très fun en même temps: 6 grooves, 46 persos, il y a vraiment de quoi faire ! Les persos SNK ont encore une fois une classe folle. Allez histoire de chipoter, je trouve certains stages un peu vides...

    Note: 17.5/20

    • MvC : un jeu feu d'artifices avec des couleurs qui pètent de partout, des reprises de musiques de SF2 tout juste excellentes et un style graphique Marvel du plus bel effet. Le titre ne joue pas la débauche de personnages (une quinzaine environ) mais tous sont intéressants à jouer... Et le combat contre le boss final est épique !

    Note: 16.5/20

    • MvC 2 : 56 persos (un record ?), rien que ça !!! Il m'en reste encore un bon paquet à acheter d'ailleurs. Le jeu peut paraître bourrin au premier abord mais les tags apportent une vraie dimension stratégique, les combats sont longs et il n'est pas rare de finir une partie au temps (chose assez rare dans un jeu de baston). Le gameplay est plus technique qu'il n'y parait avec les aerial combos notamment. Mention spéciale aux musiques jazzy qui caractérisent cet opus.

    Note: 18/20

    J'ai profité d'un A/R Paris/Strasbourg en train ce WE pour ressortir la PSP :

    Virtua Tennis 3 (PSP) 16.03.2013
    Un bon jeu de tennis (malgré un clipping assez présent) qui n'égale toutefois pas le 2ème opus...

    Note: 15.5/20

    Tekken : Dark Resurrection (PSP) 17.03.2013
    Très bon jeu de baston avec une réalisation qui flatte la rétine et une durée de vie conséquente (autour de 35 persos). L'ergonomie de la PSP se prête plus facilement à ce genre de jeux de baston plus "casual", par rapport aux jeux de fight 2D à la Street, Guilty Gear qui nécessitent de faire des manips pas pratiques avec la croix de direction...

    Note: 17/20

    Metal Slug 1 : Metal Slug Anthology (PSP) 17.03.2013
    Metal Slug 6 : Metal Slug Anthology (PSP) 17.03.2013
    Compil très sympa (avec des screenshots/musiques/interviews à débloquer), par contre l'émulation n'est pas parfaite avec quelques lags à signaler...

    Note MS1: 18/20
    Note MS6: 16/20

    SNK vs. Capcom Chaos (Neo·Geo) 06.04.2013
    Un bon jeu de baston mais avec des défauts rédhibitoires pour en faire un énorme hit : des décors désespérément ternes et vides pour la plupart, ainsi que des musiques oubliables (certaines tournent même à la cacophonie)...
    Dommage parce qu'avec une trentaine de persos, un gameplay dynamique à la sauce KoF (malgré pas mal de spécificités), il y avait de quoi faire quelque chose de mieux. Mention spéciale pour les persos Capcom redessinés avec un design SNKesque du plus bel effet !

    Note: 14.5/20

    Fighter's History Dynamite (Neo.Geo) 07.04.2013
    Certes ce n'est pas un grand jeu de fight mais il assume tellement son côté kitsch qu'on y revient toujours avec plaisir !
    Le gameplay est très dynamique, les stages sont pour la plupart réussis avec une explosion de couleurs, de nombreux détails et un cycle jour/nuit à la Fatal Fury (mes préférés : ceux de Ryôko lors d'une matsuri au Japon, la savane de Zazie, la cascade de Yungmie et le bon gros cliché de la vie parisienne idéalisée par les japonais avec celui de Jean). Bonne idée à souligner : chaque perso dispose d'un point faible (tête, jambe...etc) symbolisé par une partie de vêtement/un accessoire et à force d'insister sur ce point faible, on peut stun l'adversaire, ce qui apporte une petite dimension stratégique assez réussie.
    Dans les points négatifs : persos (pour la plupart plagiés de SF2) au look assez ridicule (mais intéressants à jouer et assez variés) et musiques quelconques...
    Cela dit ça reste un jeu très agréable le temps de quelques parties !

    Note: 15.5/20

    New Super Mario Bros. (DS) 11.04.2013
    Un Mario sympathique (mais quand même très loin de mes opus fétiches, Super Mario Bros 3 et Super Mario World), ça faisait un bail que je ne l'avais pas fait.
    Fini avec les 2 mondes "cachés" (façon de parler), par contre il me manque pas mal de pièces...
    J'ai bien aimé les hommages/clins d'oeil aux épisodes précédents (SMW avec les switches, les items qu'on peut stocker, SMB1 avec les drapeaux de fin de stage, M64 avec les pièces rouges à collecter, SMW3 avec certains ennemis spécifiques....etc etc). Pas convaincu par l'item "Giant Mario" par contre qui n'apporte pas grand chose.
    Si ce Mario n'est pas inoubliable, il reste quand même très plaisant au niveau du gameplay, comme toujours !

    Note: 15/20



  • Mario Kart DS (DS) 13.04.2013
    Un excellent Mario Kart qui joue la carte de l'exhaustivité / de la nostalgie à fond ! Avec 8 coupes (32 circuits, sans compter le monde miroir), il y a vraiment de quoi faire ! 16 nouveaux circuits (certains rendant hommage aux jeux de la firme comme le Bateau Volant qui rappelle SMB3) pour la plupart très réussis, 16 "rétros" (GBA/SNES/GC/N64) sympas mais dont le choix aurait parfois pu être plus judicieux...
    On retrouve cette boulimie dans le nombre de karts dispos (une trentaine par perso) qui disposent tous de caractéristiques différentes. Les dérapages (gauche/droite gauche/droite) sont toujours un pur régal, et l'aspiration est bien gérée. Seul petit reproche, on ne peut plus récolter les pièces qui permettaient d'augmenter la vitesse max du kart.
    Assurément un des tous meilleurs jeux dispos sur DS.

    Note: 17.5/20

    Final Soldier (PC Engine) 13.04.2013
    Il passe pour être le moins bon opus de la série et je peux comprendre pourquoi : les graphismes sont moins fins qu'un Super Star Soldier (pourtant sorti 1 an auparavant) et les stages sont assez inégaux; les 2 et 3 font assez "vide" par exemple. Le dernier stage (level 7) rendrait n'importe quel joueur épileptique.
    Petite trouvaille sympa, avant de démarrer, on peut customiser ses armes dans le menu principal, ce qui permet d'apporter un peu de variété et de stratégie. Le jeu reste étonnamment facile par rapport à la moyenne des shmups sur PCE. Reste un très bon titre avec des musiques cultes toutes plus excellentes les unes que les autres (celle du stage 3 Ocean Zone en particulier).

    Note: 16/20

    Advanced V.G. (NEC Cd-rom) 14.04.2013
    Un jeu de fight assez moyen mais 100% japonais dans l'esprit avec un roster (~10 persos) composé uniquement de gonzesses dont la moyenne d'âge se situe autour de 16-18 ans.
    On a le droit aux bons gros clichés avec Elirin déguisée en Bunny (elle est d'ailleurs top tier voire god tier), l'étudiante intello geek sur les bords, la femme ninja, l'écolière ingénue naive dont les nippons sont très friands etc...
    Graphiquement ça tient la route avec des stages typiquement japonais. Le gampelay est correct même si les combattantes sont assez rigides et les coups spéciaux plutôt restreints.
    Au final, un bon jeu de pervers mais à la durée de vie très limitée !

    Note: 12.5/20

    Tetris DS (DS) 15.04.2013
    J'ai fini vite fait le mode standard (200 lignes). J'avais pas mal dosé ce jeu à sa sortie, il est vraiment sympa avec un max de modes différents, bien pensés et inventifs. Graphiquement il tient la route et rend hommage aux grands jeux Nintendo sortis sur NES, avec l'esthétique 8 bits en prime (Metroid, Zelda, SMB, Donkey Kong...etc) !

    Note: 17.5/20

    Soul Calibur II (GC) 22.04.2013
    Je n'avais jamais fait cette version GameCube...
    Link est un pur régal à jouer, il est facile à prendre en main et on retrouve avec plaisir dans ses coups/stances plein de clins d'oeil aux jeux d'aventure Zelda (arc, bombes, boomerang, etc...).
    Sinon, au risque de me répéter, SC II est mon épisode préféré : les persos ont gagné en profondeur par rapport au 1er SC (ex: Ivy, Nightmare), les nouveaux arrivants sont excellents (Raphael) et les stages sont magnifiques avec une direction artistique du meilleur goût !
    Un classique indémodable !!!

    Note: 18/20



  • Quelques petites sessions PSP en vacances :)

    Street Fighter Alpha 3 Max (PSP) 08.05.2013
    Un de mes Street préférés mais la jouabilité est assez atroce sur PSP (on choppe très vite des crampes aux mains)... Dommage !

    Note: 17/20

    Power Stone : Power Stone Collection (PSP) 08.05.2013
    Un Super Smash Bros en 3D en somme, graphiquement il tient encore bien la route (il était magnifique à sa sortie sur Dream) mais il est par contre assez bordélique et brouillon par rapport au second volet. Et les aires de jeu sont quand même un peu trop confinées à mon goût.

    Note: 16/20

    Power Stone 2 : Power Stone Collection (PSP) 08.05.2013
    L'épisode de la maturité, beaucoup plus scénarisé, interactif et avec des aires de jeu facilement 2 à 3 fois plus grandes. On sent que le jeu a vraiment été pensé pour le multi. Par contre, comme sur l'épisode précédent, les loadings sont interminables !

    Note: 16.5/20

    Guilty Gear X2 Reload (PSP) 09.05.2013
    Heaven or Hell, let's Rock !
    Un excellent jeu de fight, avec des graphs léchés et des persos ultra-charismatiques. Bien technique et dur comme il faut ! Je ne me souvenais pas qu'I-No était aussi craquée...😆
    GGX2R est censé être le titre "bonus" présent sur l'UMD de Guilty Gear Judgement mais, la vraie star, c'est lui !!!

    Note: 17/20

    Guilty Gear Judgment (PSP) 10.05.2013
    C'est une bonne idée d'avoir fait un beat avec l'univers Guilty. Le gameplay est très agréable (un peu simplifié par rapport au jeu classique mais malgré tout avec pas mal de coups spéciaux / furies réalisables), les graphismes très fins et il y a un tas de persos à débloquer... Par contre, bon courage pour le finir plusieurs fois d'affilée car il est horriblement répétitif. Sympa mais sans plus donc...

    Note: 14/20

    Tomb Raider (PS3) 22.05.2013
    Fini à 99%... Quelle loose, je ne sais pas où se trouve le 1% manquant !
    Bon sinon, c'est un excellent jeu d'aventure et un super reboot pour faire repartir la série (qui en avait bien besoin) sur des bases plus saines. Certains diront qu'il est vraiment trop "uncharterdisé" mais c'est plutôt un compliment !
    D'ailleurs je place ce Tomb Raider à peu près au niveau d'Uncharted 2 (la référence pour moi dans le domaine action-aventure sur PS3), c'est dire !
    Graphiquement parlant il est très fin avec des textures un poil plus "sales/réalistes" que celles d'un Uncharted par exemple. J'avais un peu peur que le level design de l’île soit très redondant mais au final pas vraiment.
    L'ambiance est très sombre (le début du jeu fait presque penser à un survival horror), Lara en prend vraiment plein la gueule ! D'ailleurs, sans spoiler, je trouve que la transition "jeune femme qui découvre le monde" à "survivante qui tue de sang froid" est super bien amenée, l'héroine prend vraiment une autre dimension au fur et à mesure de l'histoire, le perso gagne en épaisseur et en charisme.
    Niveau jouabilité, c'est du tout bon, Lara est super maniable. Les armes sont assez peu nombreuses mais elles sont pour la plupart excellentes, notamment l'arc qui est juste jouissif à utiliser !
    Autre atout du soft : on ne ressent pas trop la linéarité grâce à la possibilité de passer d'un camp à un autre, de revenir en arrière pour explorer les zones de fond en comble (pour augmenter ses compétences, améliorer ses armes, accomplir des mini-défis, récupérer des trésors, etc...). La variété du gameplay est un vrai bonheur entre les phases de plateformes, d'exploration, de gunfights, de corps à corps, de stealth et j'en passe...
    Quelques points négatifs pour finir :

    • la partie chasse pas vraiment développée (on peut très bien s'en passer durant toute l'aventure)
    • les mini-énigmes pour récupérer les trésors dans les tombes trop faciles (elles reposent sur le moteur physique du jeu)
    • la fin assez merdique (on sent qu'elle a été un peu baclée par les développeurs)

    Note: 17/20

    Super Mario Bros 3 : Super Mario Collection (06.06.2013)
    Ça faisait un petit bout de temps que je ne l'avais pas refait. C'est toujours un plaisir, la quintessence du jeu de plate-formes !!! Les différents costumes, la variété du gameplay, les musiques inoubliables, les vaisseaux fantômes, le monde 8 magistral, franchement y a vraiment pas grand chose à jeter !
    A la limite, on peut juste lui reprocher des niveaux un poil trop courts (mais bon, il y en a tellement !) et un combat final contre Bowser pas totalement à la hauteur du reste du jeu. Vraiment difficile en tout cas de faire un choix entre SMB3 et SMW, d'autant plus que les graphismes remaniés sont très agréables (quoique un cran en dessous de ceux de SMW)...
    Sinon, je trouve cette compil ("Super Mario All-Stars" chez nous) tout juste excellente. C'est probablement le jeu que j'ai le plus dosé à l'époque de la SNIN, il a une durée de vie énorme ! En tout cas, cette mise en bouche m'a bien donné envie de me retaper les 3 autres (et de refaire SMB3 sur Famicom).

    Note: 19/20

    Super Mario Bros : Super Mario Collection (08.06.2013)
    Inutile de le présenter...
    Pas si évident que cela (je ne m'en souvenais plus très bien), surtout que les bonus (champignon & fleur) sont distribués au compte-gouttes. Et l'inertie de Mario dans ce volet est juste insupportable...
    Je vais essayer de me le choper dans sa version originale, sur Famicom.

    Note: 18/20

    Super Mario Land (GB) 17.06.2013
    J'ai ramené qq jeux GB de mon enfance histoire de me les refaire. Je joue sur GBA SP (mon GB originel ayant bien morflé depuis plus de 20 ans)...
    Ca faisait une éternité que je n'avais pas refait ce Super Mario Land (avec Gunpei Yokoi aux manettes). C'est comme le ski, ça ne s'oublie pas !
    Visuellement il accuse le poids des années (1990) et est pas mal en retrait par rapport aux autres épisodes sortis sur GB. Par contre, la charte graphique tranche pas mal avec l'univers Mario classique : stages en Asie, en Egypte, sur l'Ile de Pâques, etc... On a le droit à un nouveau monde (Sarasaland), un nouveau grand méchant qui n'est pas Bowser (Tatanga), une autre princesse à sauver (Daisy)... La maniabilité n'est pas forcément évidente (notamment en raison de l'inertie de Mario) mais on s'en sort. Mention spéciale pour les 2 phases de shmup très réussies (en sous-marin et en avion), grosse particularité de cet épisode. Les musiques sont toujours aussi cultes !
    Seul vrai reproche, le jeu est ultra facile (il se plie en 30-40 minutes) ! Heureusement il dispose d'une belle rejouabilité (et d'un 2nd loop).

    Note: 17.5/20



  • WWF Superstars (GB) 18.06.2013
    Mr Perfect, Ted Dibiase ("Million Dollar Man"), Randy Savage ("Macho King"), Hulk Hogan, Ultimate Warrior...
    Si ces 5 noms vous parlent encore, c'est forcément que vous suiviez le catch dans les 90's !!!
    Je replonge complètement en enfance en jouant à ce titre, je n'avais pas du le refaire depuis une bonne dizaine d'années facile. La musique est culte, les graphes sont très détaillés pour un jeu GB de 1991 et les coups sont honnêtement assez variés, avec la possibilité de projeter son adversaire hors du ring (1 fois par match, via la touche Select), de se balancer dans les cordes pour réaliser différentes attaques et autres choppes, coups de poing/pied, descentes du coude ainsi que certaines spécificités pour chaque combattant.
    Je me suis surpris à utiliser les mêmes techniques de pute (ultra safe) pour battre le CPU : en se balançant dans les cordes suivi d'un coup de pied sauté, on est quasi invincible.
    Bref ce soft a fort bien vieilli et dispose d'un bon capital sympathie (surtout pour les nostalgiques comme moi). Par contre, comme souvent sur GB, la durée de vie est en mousse : il se torche en une quinzaine de minutes (seulement 4 catcheurs à affronter) !
    Une petite vidéo de présentation du jeu (avec un bon gros accent écossais en prime)
    [url=https://www.youtube.com/watch?v=Pf-JEBkApXM]https://www.youtube.com/watch?v=Pf-JEBkApXM[/url]

    Note: 13/20

    Duck Tales (GB) 20.06.2013
    Un jeu qui n'a pas pris une ride, toujours aussi agréable à doser.
    Des musiques entraînantes (avec le fameux générique présent à l'écran titre et à la fin du jeu) qui restent en tête, à la manière de celles d'un Megaman par exemple, des niveaux variés (Himalaya, Amazonie, Transylvanie, Lune, Mines africaines) non-linéaires, truffés de secrets et que l'on peut parcourir dans l'ordre que l'on souhaite, un gameplay original (la canne rebondissante de Picsou et son fameux pogo jump), la présence de tous les persos phares de la série ou presque (les neveux, Zaza, Flagada Jones, Mami Baba, Miss Tick...), bref un excellent cocktail !!!
    Pas grand chose à reprocher, hormis une jouabilité pas toujours très précise (notamment lors des phases de saut) et une durée de vie un peu trop courte (le jeu est facile à plier).
    Il faut que je me trouve la version FC que je n'ai jamais faite (idem pour Duck Tales 2).

    Note: 17.5/20

    Mega Man: Dr. Wily's Revenge (GB) 22.06.2013
    Je l'avais déjà fini 1 ou 2 fois (pas quand j'étais gamin en tout cas) et je me le suis refait avec délectation !
    Le gameplay est parfait, la bande-son superbe, la durée de vie très bonne pour un jeu GB (avec un systeme de quasi-sauvegarde sous forme de passwords bien trouvé). Les 4 premiers stages sont relativement faciles (pour un Mega Man) mais ça se corse sévèrement dans les 2 stages finaux du Dr Wily, notamment le dernier où j'en ai bien chié (on peut se retrouver rapidement à court de pouvoirs spéciaux) ! Je le trouve même plus dur que pas mal d'épisodes Famicom...
    En tout cas, un indispensable sur Game Boy, clairement !

    Note: 17.5/20

    Batman: Return of the Joker (GB) 22.06.2013
    Encore un classique de mon enfance...
    Ce qui m'avait scié dans ce soft à l'époque, c'étaient les possibilités étendues de gameplay (l'usage du grappin, le fait de pouvoir rebondir contre les murs, les batarangs, etc...) qui font de Batman un vrai acrobate. Techniquement, il est vraiment abouti avec des graphismes très fins (mention spéciale pour le level 3 du train et son scrolling), les musiques ne sont pas en reste. Par contre on en fait le tour en une grosse quinzaine de minutes (4 stages seulement) ! Reste une difficulté accrocheuse (battre le Joker en mode normal est loin d'être évident) et le plaisir de parcourir les niveaux pour découvrir les items/bonus cachés !

    Note: 16/20



  • Street Fighter Zero 2 (SFC) 22.06.2013
    Un vrai tour de force technique (merci la puce additionnelle présente sur la cartouche), on a du mal à croire que ça tourne sur une Super Famicom !
    Une petite vingtaine de persos, des animations au top, des stages magnifiquement détaillés avec une explosion de couleurs (HK, stages de Dhalsim, Ryu, Gen...), cette version fait vraiment honneur à la 16 Bits !
    Le revers de la médaille, ce sont des mini-loadings avant chaque round (mais on finit par s'y faire) et un jeu très lent par défaut. Heureusement, on peut passer en mode 'Turbo 2' dans les options pour accélérer la vitesse, ça passe alors très bien. Par contre je n'ose imaginer comment ça doit rendre en PAL en 50Hz...
    Merci à Beni pour ce jeu !

    Note: 17/20

    Bart Simpson's Escape From Camp Deadly (GB) 23.06.2013
    Encore un jeu qui a marqué mon enfance.
    Honnêtement il n'a rien d'exceptionnel mais il fait remonter plein de souvenirs !
    La maniabilité est approximative (sauts hasardeux, lancer de boomerangs pas évident) et la difficulté au rendez-vous (il me semblait atroce étant gamin mais en fait il est faisable, il faut compter 30min environ pour le finir).
    L'univers des Simpson est bien retranscrit, il y a malgré tout quelques subtilités de gameplay (3 "costumes" temporaires à débloquer : apiculteur, footballeur américan, combinaison anti-radiation) et certains passages sont cultes (lancer de bouffe dans la cantine, les boss à affronter dans les cabanes, etc...) !
    Une valeur sûre (pour celui qui l'a connu à l'époque du moins).

    Note: 13/20

    Akumajô Dracula XX (SFC) 29.06.2013
    Il m'aura fait suer celui-là... Quelques boss coriaces (le gros crâne, le loup-garou, et bien sûr Dracula, notamment sa 2ème forme), un gameplay "austère", et surtout ces saloperies de têtes de Méduse et autres chauve-souris !!!
    J'ai terminé le jeu avec la fin "classique" (avec les 7 stages parcourus + les 2 stages "cachés" quand même), il faut encore je le termine avec les 2 fins alternatives si j'ai le courage (en sauvant 1 ou les 2 gonzesses), sans utiliser le système de passwords donc...
    Graphiquement, il tient bien la route avec des couleurs chaudes. Il manque quand même par rapport à SCIV les zooms et autres effets de distorsion... Les musiques sont très bonnes, sans égaler celles de Chi no Rondo tout de même (absence de support CD oblige).
    Au final, ça reste un épisode correct pour la série, certes bien moins marquant qu'un SCIV ou un Chi no Rondo mais qui reste relativement sympa à jouer. Cependant, l'affrontement contre le boss final relève de la purge...

    Note: 13.5/20

    Bubble Bobble (GB) 30.06.2013
    Assez proche de l'épisode NES, il est assez long pour un jeu GB, avec pas moins de 100 niveau et 4 boss à affronter. La dernière partie (les 10-15 derniers niveaux grosso modo) est assez coriace, ça doit être bien tendu de le finir sans continue voire de le one-lifer !
    Le dinosaure n'est pas super maniable mais on finit par s'y faire au bout d'un certain temps. Par contre, la musique (un seul thème principal et une musique pour les boss) devient très vite soûlante !

    Note: 13.5/20

    Pop'n TwinBee (SFC) 07.04.2013
    Un cute'em up très sympa et rafraîchissant.
    Avec son univers enfantin, ses couleurs flashy, et son animation quasi sans faille, il fait honneur à la Super Famicom (les shmpus sans ralentissement n'étant pas légion sur ce support) et se "déguste" comme un gros bonbon acidulé.
    Il n'est particulièrement dur, sauf peut-être les 2 derniers stages (7 au total) où les boulettes partent dans tout les sens. A noter la présence d'un 2nd loop (que je n'ai pas encore fini)...
    Petit point négatif , le système de power-up (les fameuses cloches) est toujours aussi brouillon et bordélique à l'écran ! Mais bon, ça fait aussi partie du charme des TwinBee.

    Note: 15.5/20

    Return of Double Dragon (SFC) 13.07.2013
    J'ai bien aimé la panoplie des coups plutôt étoffée pour un beat (notamment les contres, les coups de pied sautés plongeants, le fait de pouvoir rebondir contre certains murs...).
    Graphiquement il n'a rien d'exceptionnel mais les décors (7 stages) sont suffisamment variés pour qu'on ne s'en lasse pas (aéroport, temple chinois, camion qui se déplace, chinatown...) !
    Dans les principaux points négatifs, je citerai la lenteur du jeu (ça doit être une horreur en PAL/US (gris)) des musiques très "90's" assez oubliables, une interaction avec les décors très peu poussée, et des boss vraiment pas charismatiques (notamment le boss de fin qui ressemble à un ennemi lambda, ça fait bizarre de voir l'écran de fin après l'avoir battu !).
    Au final, un bon p'tit beat them all assez agréable à doser (encore une fois, la panoplie d'attaques est très riche) mais on peut trouver bien mieux dans le même genre sur SFC (les Final Fight, Turtles in Time, Batman Returns...), sans parler des perles de la Megadrive (Street of Rage 1 & 2).

    Note: 15.5/20

    F-Zero (SFC) 13.07.2013
    Un des premiers jeux (avec Pilotwings) à avoir exploité le fameux mode 7, à base de zooms/effets de rotation.
    Mais il ne tient pas la route que techniquement, le design des vaisseaux/circuits est superbe, les couleurs explosent à l'écran  et la vitesse d'animation décoiffe, même en "Beginner".
    La conduite est un pur régal, à base d'optimisation de trajectoires, utilisation des aérofreins sans parler de la dimension stratégique apportée par la dégradation/régénération des vaisseaux.
    3 leagues (Knight/Queen/King), 15 circuits au total tous plus réussis les uns que les autres, il y a vraiment de quoi faire. D'autant plus que la difficulté est au rendez-vous (mentions spéciales à ce putain de tremplin à prendre à pleine vitesse dans "White Land II" et à "Fire Yield" et son tracé retord qui bouffe la barre d'énergie)...
    Ah oui, j'oubliais, les musiques sont tout juste cultissimes (et pas uniquement Mute City) !!!
    Bref, un incontournable sur SFC !

    Note: 18/20



  • Far Cry 3 (PS3) 21.08.2013
    Fini à 85%, il ne me manque plus qu'une soixantaine de reliques à récupérer, je verrai si j'ai le courage de m'y replonger...
    Pas grand chose à ajouter par rapport à la critique d'Onihyde, c'est un excellent FPS bac à sable avec une liberté d'action totale et une map immense. Il m'a réconcilié avec la série après un 2ème épisode assez moisi.
    Graphiquement, il est vraiment très joli (il doit arracher la rétine sur PC), mention spéciale pour les couchers de soleil !
    L'histoire tient la route, avec des personnages très denses (Vaas est un des plus grands tarés de l'histoire du JV - [spoiler] dommage qu'on le bute aussi rapidement dans l'aventure car son boss, Voyt, le grand méchant de l'histoire, est clairement un bon cran en-dessous en matière de charisme [spoiler]). Les phases hallucinatoires sont également très réussies.
    La liberté (sans égaler celle d'un GTA) constitue un pur bonheur entre les différents véhicules (vivent le base-jump et le deltaplane !), la panoplie d'armes (avec la possibilité d'éliminer les ennemis discrètement, à la Dishonored), les parties de poker, les courses de buggy, les missions de ravitaillement, la chasse (qui a un vrai intérêt contrairement à celle dans Tomb Raider par exemple), la collecte de végétaux pour réaliser des seringues, la recherche de reliques/lettres, l'attaque des postes de contrôle, l'activation des tours de communication qui permet de dévoiler une partie de la map, le développement de l'arbre de compétences, l'exploration sous-marine.... et j'en passe !
    Seul vrai reproche que j'ai à formuler, on finit malgré tout par rentrer dans une certaine "routine", mais c'est probablement parce que j'ai enchaîné toutes les missions secondaires et les prises des postes de contrôle dans la 2ème partie de l'aventure, du coup la fin m'a semblé un peu longue...
    Cela dit, Far Cry 3 reste clairement un des meilleurs FPS open-world à l'heure actuelle.

    Note: 16/20

    Splatterhouse 2 (MD) 25.07.2013
    Un jeu bien roots comme on n'en fait plus !
    Je l'ai trouvé plus difficile que le premier opus sur PC Engine, la hitbox des ennemis et la jouabilité approximative ne facilitant pas la tâche... J'en ai notamment bien chié sur le boss final (que j'ai battu un peu par miracle il faut le dire), précédé du kraken.
    Graphiquement, il est plutôt très joli avec pas mal de couleurs, des sprites détaillés, on sent le cap franchi par la série avec le passage sur 16 bits. Les musiques sont toujours aussi réussies et contribuent parfaitement à l'ambiance.
    En parlant d'ambiance, elle est GORE forcément. Quand on y repense, Sega était beaucoup plus permissif que Nintendo a cette époque (je me rappelle encore des fatalities "light" et de l'absence de sang dans Mortal Kombat sur SNIN). On tient clairement un des jeux les plus malsains de l'époque.
    Quelques morceaux choisis : le boss du niveau 1 dont on finit par ouvrir le bide, lequel répand ses sucs gastriques; les explosions de monstres au bon vieux shotgun des familles; les monstres éclatés contre les murs à la barre de fer (un classique); mon préféré restant quand même le boss du level 3 avec sa pelleté de foetus difformes qu'on défonce à la tronçonneuse !

    Note: 16.5/20

    Splatterhouse 3 (MD) 28.07.2013
    Ça n'aura pas trainé finalement !
    Je n'ai eu le droit qu'à 1 fin parmi les 4 possibles (suivant si on parvient à sauver 1 seul, les 2 membres de sa famille ou bien aucun); on verra si j'ai le courage de m'y replonger...
    Je suis moins fan de l'orientation prise pour ce 3ème opus, qui devient un "vulgaire" beat them all (i.e. avec un scrolling à la fois horizontal et vertical). Heureusement, la liste des coups est relativement fournie, d'autant plus que Rick peut passer en mode berserk (ses attaques étant alors différentes).
    Parmi les quelques bonnes trouvailles, on notera : la non-linéarité des niveaux (sortes de mini-labyrinthes) avec la présence d'une map pour se repérer, l'apparition d'un compteur temps qui accentue un peu la pression, et une durée de vie un peu rallongée.
    Dans les principaux points négatifs, je citerai la relative facilité du soft (par rapport aux opus précédents), des décors globalement vides, et surtout une ambiance beaucoup moins creepy... Assez embêtant car c'est le vrai point fort de cette série !!!
    Au final, j'ai une petite préférence pour Splatterhouse 2 sur MD par rapport au 1 sorti sur PCE (sans doute en raison de sa réalisation plus flamboyante), et je place cette 3ème mouture un bon cran en-dessous des 2 autres.

    Note: 14.5/20

    L.A. Noire (PS3) 03.08.2013
    Je l'ai trouvé assez chiant au final... J'ai du prendre mon courage à 2 mains pour le terminer !
    L'histoire n'est pas particulièrement intéressante (elle se termine même carrément en eau de boudin), Cole Phelps et Jack Kelso ne sont pas charismatiques pour un sou (surtout Cole Phelps), les scènes d'action sont ratées, les enquêtes suivent à peu près toutes le même schéma (relevé des indices => interrogatoire => autre indices => arrestation du suspect). On passe également beaucoup de temps en tant que spectateur, à zieuter des cinématiques. Le monde ouvert laisse au final peu de possibilités (LA est une belle coquille vide) et la conduite de véhicules n'est pas particulièrement agréable... Si les visages sont parfaitement modélisées, très souvent leur expression ne correspond absolument pas à ce qui est sensé être représenté à l'écran (doute, mensonge, surprise....etc).
    C'est vraiment dommage (et étonnant de la part de Rockstar); il y avait vraiment moyen de pondre une histoire plus intéressante, car l'univers de base (LA de la fin des années 40's, début des années 50's) est très immersif et parfaitement retranscrit. On a vraiment le sentiment d'évoluer au beau milieu du film/roman L.A Confidential.

    Note: 14.5/20

    Sleeping Dogs (PS3) 14.08.2013
    Un bon p'tit GTA-like qui apporte un peu de variété par rapport à la concurrence : le jeu se déroule à Hong Kong (qui est plutôt bien reproduite), le scénar tient bien la route et l'univers est cohérent. J'ai bien aimé que le héros, Wei Shen, un agent infiltré, soit tiraillé entre son job de flic (qui consiste à démanteler les triades, responsables de la mort de sa soeur) et son attachement progressif à son gang, les Sun On Yee... Les combats sont très plaisants et violents, à base de contres/projections et combos : on acquière de nouvelles techniques de kung fu au fur et à mesure de l'aventure (en récupérant des statues). Les gunfights sont également assez stylés, avec des ralentis à la sauce John Woo.
    Parmi les points négatifs, la map est trop petite à mon goût, les missions secondaires sont assez répétitives, le jeu est ridiculeusement facile et également un peu trop court (la fin fait un peu "bâclée"). Graphiquement, il n'a rien d'exceptionnel non plus mais l'ambiance de HK sauve la mise.
    Mais comme je le disais en intro, ça reste un bon petit jeu, qui m'a fait patienter et saliver en attendant la sortie du maître en la matière, GTA V !

    Note: 15.5/20

    MediEvil Resurrection (PSP) 15.08.2013
    Un soft dans la lignée du premier épisode sorti sur Playstation, qui présente donc les mêmes qualités (et les mêmes défauts) : la patte graphique est superbe, avec une vraie touche "burtonienne".
    Les environnements traversés sont très variés, c'est un vrai plaisir de parcourir la Potencie : asile de fous, crypte, champs d'épouvantails, forêt enchantée, bateau pirates, cimetière, champs de potirons, citadelle, etc...
    Les musiques ne sont pas en reste, avec des compositions orchestrales magnifiques (un des points forts de la série) !
    Le jeu est plutôt long (une vingtaine de niveaux), et les récompenses obtenues en trouvant/remplissant le calice incitent vraiment à retourner les niveaux dans tous les sens.
    Autre point fort, l'humour est omniprésent, les dialogues sont souvent très drôles (notamment le narrateur, la Mort, le lutin enfermé dans le crane de Dan Fortesque).
    Parmi les points négatifs, la maniabilité est approximative et les combats sont très imprécis. Le jeu est aussi assez old-school et un poil répétitif, mais ce n'est pas très choquant.
    Je suis toujours autant fan de cette série, notamment du premier opus qui avait connu son heure de gloire à sa sortie (à quand un remake ?).
    Il me reste à faire le Medievil 2 sur PS1 qui est parait-il un peu moins bon. Wait and see...

    Note: 17/20

    Ranma 1/2 : Chougi Ranbu Hen (SFC) 14.09.13
    Le 3ème (et dernier) jeu de combat Ranma sorti sur Super Famicom. C'est censé être le meilleur de la série, mais il est reste assez moyen : les combats sont lents et poussifs, les persos (12) manquent de variété niveau gameplay...
    Reste quand même l'univers Ranma toujours aussi barré et des stages fins et colorés qui font voyager (NYC, Taj Mahal, savane africaine, Kyoto, Loch Ness, Fontaine de Trévi...) !

    Note: 15/20



  • Petite session Dreamcast (05.10.2013)

    Get Bass: Sega Bass Fishing (05.10.2013)
    Un jeu de pêche assez fun, 100% arcade. Les environnements sont plutôt bien réalisés mais assez restreints (seulement 4). Les sensations manette en main ne sont pas au niveau de celles ressenties avec le fameux pad "canne à pêche" Dreamcast.

    Note: 13/20

    18 Wheeler American Pro Trucker (05.10.2013)
    Le concept du jeu (conduire des énormes trucks aux 4 coins des USA) est plutôt bien trouvé. Dommage qu'il n'y ait que 4 courses (NYC, Dallas, Vegas, Frisco) à se mettre sous la dent, et un anecdotique mode parking... Le jeu est beaucoup moins bourrin qu'il n'y parait (il faut slalomer entre les caisses, changer les vitesses, percuter certains véhicules qui rapportent un peu de temps additionnel, contenir son rival, etc...) et il faut vraiment s'accrocher et bien connaitre les courses pour le finir.

    Note: 14/20

    Street Fighter III Third Strike (05.10.2013)
    Toujours aussi excellent (et, en passant, bien meilleur que le portage next gen), Capcom a vraiment pris des risques avec SFIII ! Le boss final (Gill) est assez craqué, un peu à la manière des boss dans les KOFs... Le système de parry est un peu moins intuitif que dans MOTW à mon goût (sans doute car c'est plus naturel de défendre vers l'arrière). Il faut que je mette la main sur le Double Impact maintenant.

    Note: 18/20

    Grand Theft Auto V (PS3) 05.10.2013
    Fini avec 89% au compteur et environ 47h de jeu (dont pas mal à foutre le bordel dans les rues finalement...). Il me reste quelques quêtes assez chiantes (récupérer les 50 bouts de lettres, les 50 pièces de vaisseau, réaliser les cascades) donc je ne pense pas que je le terminerai à 100%. J'ai testé vite fait le online qui a l'air assez sympa et enfin à peu près stable.
    Bon sinon je l'ai vraiment trouvé excellent, ça faisait longtemps que je ne m'étais pas fait autant plaisir avec un GTA ! La map est immense et très variée, les graphs sont réussis (même si on sent que la console crache ses tripes) avec une distance d'affichage assez hallucinante (il n'y a qu'à survoler Los Santos en avion ou en hélico pour s'en convaincre). Les missions m'ont paru plus originales et intéressantes, la musique est excellente (une constante dans la série). Le ton est toujours aussi caustique (GTA est plus que jamais une satyre de la société de consommation américaine avec tous ces excès) et les dialogues sont un pur régal, ciselés comme ceux d'un bon Tarantino !
    Parmi les nouveautés marquantes, le trio de personnages apporte un peu de diversité : Michael le père quadra un peu largué qui traîne son mal de vivre, Franklin le gangsta qui veut faire ses preuves et surtout Trevor le socioo
    pathe de service ! Au passage, Franklin est un peu terne par rapport aux 2 autres. La possibilité de switcher entre les divers protagonistes est une pure trouvaille, et je ne parle même pas des missions de braquage qui figurent parmi les plus réussies du jeu (dommage qu'elles soient aussi peu nombreuses).
    Parmi les rares défauts, je retiendrai quelques soucis techniques (affichage tardif, quelques bugs de collision) et un scénario un poil linéaire mais c'est à peu près tout ! Allez, les phases de tir en bagnole sont tjrs aussi peu précises mais c'est vraiment histoire de chipoter...
    GTA V est le nouveau mètre étalon des jeux open world. Maintenant il ne reste plus qu'à patienter quelques années pour profiter de GTA VI, le seul qui pourra le supplanter !

    Note: 17.5/20

    Twinkle Tale (MD) 10.11.2013
    Grosse surprise que ce jeu que je connaissais pas et dont j'ai fait l'acquisition récemment !
    Alors certes sa côte est élevée mais il fait vraiment partie des perles de la ludothèque jap.
    Twinkle Tale s'apparente à un run & gun, à la manière d'Elemental Master par exemple. Il est assez kawai dans l'esprit, comme Kiki KaiKai (Pocky & Rocky) sur SFC mais on a affaire ici à un univers heroic-fantasy médiéval superbement réalisé : donjons, foret mystérieuses, cryptes.. Certains stages sont vraiment magnifiques (le 3 notamment), sur plusieurs niveaux, avec effets de transparence et tout cela avec très peu de ralentissements (hormis lors de certains combats contre des boss qui sont d'ailleurs très réussis). Les musiques m'ont moins marqué mais elles restent de bonne facture.
    On incarne une magicienne qui peut balancer trois types de sorts (upgradables) et 2 super-attaques différentes. La diversité/stratégie est donc au rendez-vous et c'est un vrai plaisir de parcourir les niveaux en utilisant un sort pour une situation donnée. Le gameplay est dynamique et péchu, un vrai régal ! Pour ne rien gâcher, la durée de vie est très correcte avec 8 niveaux à parcourir.
    Je le conseille vraiment à tout possesseur de Mega Drive jap !

    Note: 17.5/20

    Rockman 7 (SFC) 16.11.2013
    Un assez bon cru mais pas exempt de défauts pour autant. Le gameplay est un peu trop rigide à mon goût. C'est dommage car à sortie, Rockman X était déjà passé par là et du coup Rockman 7 prend un assez gros coup de vieux au niveau de la maniabilité (impossibilité de rebondir contre les murs par exemple). Les niveaux (très colorés) ne sont pas tous réussis pour autant côté level-design, ça sent parfois un peu le remplissage...
    Par contre, comme toujours, les musiques sont excellentes. Le clin d'oeil à la série Ghouls'n Ghosts (un niveau entier dédié) est assez sympa; le boss, Shade Man, est carrément un version robotisée de Red Arremer (bien plus facile d'en venir à bout cela dit) !
    Parmi les autres points positifs, il y a énormément de choses à débloquer dans le jeu (armure RUSH, bouclier, autres items cachées), ce qui facilite grandement la progression.
    Justement, la difficulté est toujours au rendez-vous, peut-être même encore plus qu'à l'accoutumée. J'en ai bien chié lors des 4 derniers stages (forteresse du Dr Willy) et la 2ème forme du boss final est juste horrible.
    Voici 2 liens avec les principaux passwords pour les faibles comme moi, dont un qui permet de maximiser ces chances lors de l'ultime stage :
    http://www.gamewinners.com/snes/Megaman7.htm]http://www.gamewinners.com/snes/Megaman7.htm
    http://www.gamefaqs.com/snes/588477-mega-man-7/cheats]http://www.gamefaqs.com/snes/588477-mega-man-7/cheats

    Note: 15.5/20

    Hoshi no Kirby 3 (SFC) 23.11.2013
    Un très bon épisode de Kirby qui surprend d'ailleurs par son rendu graphique "crayonné" avec des tons pastels, assez similaire à celui de Super Mario World 2: Yoshi's Island.
    L'univers est mignon/enfantin et très cohérent, la variété des ennemis est au passage remarquable.
    Les musiques sont excellentes et donnent vraiment la pêche; elles auraient juste pu être un peu moins redondantes...
    Le gameplay est comme toujours au poil et plutôt complexe (dans le bon sens), les pouvoirs sont moins nombreux que dans le Super Deluxe mais ils varient en fonction des montures que l'on chevauche, ce qui apporte un peu de diversité (8 pouvoirs x 6 familiers = 48 attaques différentes).
    J'étais parti pour le finir à 100% (il me manquait seulement quelques %) mais ma Super Famicom en a décidé autrement, la sauvegarde s'est effacée toute seule...
    J'essaierai de le finir à 100% car il le mérite vraiment !
    Si jamais la soluce pour récupérer toutes les étoiles-coeurs intéresse quelqu'un, c'est par là que ça se passe :
    http://www.sitesnes.com/soluces/kirby3/kirby3.htm]http://www.sitesnes.com/soluces/kirby3/kirby3.htm

    Note: 17/20

    Super Mario Land 3: Wario Land (GB) 25.11.2013
    Un excellent jeu de plateformes qui apporte un vent de fraîcheur par rapport aux épisodes précédents : on y incarne Wario, le bad guy de service obsédé par la richesse.
    D'ailleurs, les pièces ne servent plus à gagner des vies (elles sont remplacées par des coeurs) mais à obtenir une fin "meilleure". L'argent est donc le nerf de la guerre, et certains trésors cachés (pas toujours évidents à dénicher) peuvent rapporter gros et sont obligatoires pour décrocher la fin idéale.
    Les graphismes se sont encore affinés et les mimiques du père Wario sont vraiment réussies. Le gameplay a également gagné en épaisseur, Wario dispose de pas mal de transformations (casques "taureau" pour défoncer les murs, "dragon" qui permet de cracher des flammes, "ailes" qui permet de ...voler!) et répond au doigt et à l'oeil. Les musiques ne sont pas inoubliables mais elles collent bien avec l'ambiance et le caractère de l'ennemi juré de Mario.
    Je l'ai fini à 100%, pour ceux qui voudraient connaitre l'emplacement des trésors cachés :
    http://www.mario-museum.net/cheats_sml3.htm

    Note: 17/20



  • Knights of the Round (SFC) 04.12.2013
    Un beath them all mediéval où on se latte à l'arme blanche, ça change ! On peut incarner 3 persos : Lancelot avec son sabre (rapide mais pas très puissant), Arthur et son Excalibur (le perso équilibré par excellence) et Perceval avec une bonne grosse hache des familles, qui fait bien mal mais qui est aussi sacrément lent. Je joue ce dernier perso, car malgré sa lenteur, il est le seul à pouvoir dasher (les programmeurs ont été malins sur le coup).
    La dimension RPG (les persos montent en niveau, un peu comme dans King of Dragons) est bienvenue. Cela incite vraiment à essayer de récupérer tous les bonus (tip : frapper dans les gros bonus qui se divisent alors en plein de petits bonus, histoire de multiplier les points). Dans les autres caractéristiques sympathiques, je citerai la possibilité de monter à cheval (on en croise 2 en tout et pour dans l'aventure) mais aussi de contrer; le perso se met à clignoter et peut alors riposter (technique très utile contre les bosses).
    Les graphismes, sans égaler ceux de la version arcade, sont très soignés et colorés. On a vraiment l'impression d'évoluer en plein Moyen-Age entre donjons, château-fort, plaines, forets, petits villages, etc... Les ennemis ne sont pas en reste et sont assez variés, et je ne parle même pas des bosses (superbement réalisés). Par contre, il faudrait expliquer aux développeurs de Capcom que la présence d'un samurai (Muramasa) comme boss de fin de niveau est un peu "out of context".
    Les musiques, même si elles ne sont pas très nombreuses (2-3 thèmes principaux), collent bien à l'ambiance et restent en mémoire une fois la console éteinte.
    Côté durée de vie, c'est très correct avec 7 stages, ce qui représente une petite heure de jeu. Le soft n'est pas facile et il faudra vraiment connaitre le pattern des ennemis, les techniques contre les bosses pour le plier.
    Pour moi, un des tous meilleurs beats sur Super Famicom.

    L'excellent vidéo-test de Babigui en prime:

    Note: 16.5/20

    Garô Densetsu (SFC) 07.12.2013
    Takara s'est bien planté sur cette adaptation... Si les graphs sont plutôt corrects (par rapport à la version originale), les musiques sont juste dégueulasses.
    Elles ont été tellement massacrées qu'on a parfois du mal à reconnaitre certains thèmes phares de la série. Et je ne parle même pas des bruitages, à peine dignes d'une 8 bits !
    Les combat contre le CPU sont assez soporifiques, les collisions approximatives n'aidant pas à "rentrer" dans le jeu...
    Le second plan a disparu mais le manque n'est pas très flagrant... Parmi les autres différences notables par rapport à la version Neo, le bonus stage a également changé : on tape dans des pneus... On se coltine d'ailleurs 3 fois le même bonus stage !
    Le jeu n'a aucun intérêt si l'on possède déjà la version AES/MVS, si ce n'est pour la collection. 😆
    Pour finir sur une note un peu plus positive, les coups spéciaux sont beaucoup plus faciles à sortir que sur la Rolls.

    Note: 13/20

    Garô Densetsu 2 (SFC) 07.12.2013
    C'est déjà beaucoup mieux, le plaisir de jeu est enfin au rendez-vous !
    Graphiquement, la conversion est réussie, le jeu original est respecté, même si là encore, manque de puissance oblige, on perd en finesse; les sprites des combattants sont également beaucoup plus petits...
    Les thèmes principaux sont également assez bien respectés.
    Il faut que je mette la main sur le Special maintenant!  :)

    Note: 15/20

    Confidential Mission (Dreamcast) 08.12.2013
    Un bon rail-shooter, punchy, avec des missions très bien scénarisées.
    Les graphismes sont sympas (sauf les textures des ennemis), l'univers à la sauce James Bond change des autres rail-shooters et ne se prend pas au sérieux.
    Les "mini-missions" contextuelles (lancer de grappin, boucher une fuite de gaz, etc...) apportent aussi leur lot de diversité et modifient la progression.
    Les (3) missions sont variées (musée archéologique, fight dans/sur un train, infiltration d'une base ennemie), dommage qu'elles soient si peu nombreuses !!!  :|

    Note: 16/20

    Teenage Mutant Ninja Turtles (GB) 21.12.2013
    Séquence émotion, un jeu que j'avais pas refait depuis au moins 20 ans !!!
    Je me suis chopé la version jap il y a quelques jours (la version PAL/US s'appelant "TMNT : Fall of the Foot Clan").
    One-lifé au 2ème essai, il est vraiment trop facile !
    Seulement 5 stages à parcourir mais ils sont assez variés : rues, égouts, autoroute, décharge/rivière, technodrome...
    Les graphs sont très fins pour un jeu de '90 (seulement un peu de clipping à signaler), on reconnait bien l'univers de la série avec la possibilité d'incarner les 4 tortues et des boss de fin de niveau emblématiques (Rocksteady, Bebop, Baxter, et bien sûr Shredder puis Krang). La jouabilité est assez "sèche" mais en même temps typiquement old-school ! Finalement, ce jeu n'a contre lui que sa durée de vie faiblarde.

    Note: 15.5/20



  • Sonic Adventure (DC) 23.12.2013
    Fini avec tous les persos en 10h environ, histoire de pouvoir jouer avec Super Sonic.
    Grosse claque graphique à sa sortie et vitrine technologique pour la Dreamcast (je me souviens encore des cinématiques et surtout du premier niveau avec Sonic où on se fait poursuivre par un orque), il flatte encore la rétine aujourd'hui !
    Les musiques sont pour la plupart excellentes, tantôt rock, tantôt jazzy, en fonction du personnage que l'on joue... Car oui, on peut incarner une multitude de persos :
    -Sonic évidemment (la partie la plus longue et la plus intéressante du jeu)
    -Tails : on a alors le droit à une course avec Sonic où il suffit de finir les différents levels avant lui

    • Knuckles (davantage tourné vers l'exploration) où il faut récupérer 3 émeraudes dans chaque niveau, à l'aide d'un radar
    • Amy Rose où il faut attraper un ballon en étant poursuivi pas un robot (pas très passionnant ! 😅)
    • E-102 Gamma, un robot qui shoote à tout va (le jeu s'apparente alors à une sorte de shoot them up)
    • Big Le Chat, sans doute la partie la plus soporifique car cette partie consiste en un jeu de ...pêche !
    • En finissant le jeu avec tous les persos, on peut alors incarner pour quelques minutes Super Sonic !
      Si tous les persos ne sont pas hyper intéressants, ils ont au moins le mérite d'apporter pas mal de variété dans le gameplay. En passant, le recoupement des scenarii entre les différents protagonistes est plutôt bien fichu !
      Un jeu donc très réussi (un des derniers bons Sonic pour moi, même si on est loin des versions MD) mais qui manque le statut de Méga Hit absolument culte, le soft n'étant pas exempt de défauts :
    • la gestion des caméras est tout bonnement catastrophique
    • la maniabilité est souvent exécrable, on a parfois la désagréable impression de ne pas tout contrôler (caractéristique propre aux Sonics 3D par rapport aux Sonics sur 16-bit)
    • la partie "aventure" n'est pas suffisamment exploitée (par rapport à un Mario 64 par exemple)
    • une certaine lassitude finit par s'installer, malgré le fait de pouvoir incarner plein de persos différents !

    Note: 16.5/20

    Coupe du Monde 98 (Playstation) 27.12.2013
    Purée les jeux de foot se sont quand même bien bonifiés en 15 ans !!! 😆
    Même après tout ce temps, ce FIFA reste un excellent cru avec un nombre hallucinant d'équipes nationales, une bande-son au top (Blur...).
    Les graphs sont très soignés, et l'ambiance Coupe du Monde est particulièrement bien retranscrite avec les hymnes nationaux, un quizz à chaque mi-temps, des commentaires entre chaque match (de Jean-Luc Reichmann ! ), la présentation de chaque ville et stade accueillant le tournoi, des commentaires in-game de feu Thierry Gilardi, ainsi que David Ginola...
    Et puis, replonger même pour quelques heures et se remémorer cet inoubliable été 98, ça ne se refuse pas !!!

    Note: 15.5/20

    V-Rally (Playstation) 28.12.2013
    Un très bon jeu de rally qui avait marqué les esprits à sa sortie, avec son nombre de tracés conséquent, la diversité des circuits et des revêtements proposés, et la possibilité d'effectuer pas mal de réglages (rapports de boite, suspensions...etc).
    Je lui reprocherai quand même sa maniabilité "spéciale" (les voitures donnent vraiment l'impression d'être en mousse), les obstacles invisibles sur les côtés de la route (franchement frustrant) et l'IA du CPU loin d'être optimale (on affronte 3 autres concurrents à chaque fois).
    Il faudrait que je me replonge dans les 2 suites (V-Rally 2 sur PS1 et V-Rally 3 sur PS2), mais je garde un excellent souvenir de ce titre réalisé par les frenchies d'Infogrames... et qui est accessoirement mon premier jeu de rally je pense !

    Note: 14/20

    Soul Calibur II (PS2) 05.01.2014
    Après l'avoir fini sur Xbox et Game Cube, place à la version PS2... La boucle est bouclée ! :)
    Je ne vais pas m'éterniser sur ce jeu, qui fait partie de mes jeux de baston préférés (avec le 1er opus sur Dreamcast et l'original sur PS1) !
    Heihachi Mishima est assez sympa à incarner, on retrouve la plupart des ses coups de la série Tekken... Par contre, dommage qu'il ne se batte pas à l'arme blanche, ça tranche avec les autres persos. Dommage également qu'il soit moins complexe (niveau gameplay) et un peu moins charismatique que les exclus Xbox (Spawn) et GC (Link)...

    Note: 17.5/20

    Tekken 5 (PS2) 12.01.2014
    Fini le mode histoire et arcade avec quelques persos (il y en a plus d'une trentaine, dont 3 petits nouveaux).
    Ca reste du Tekken, très peu de suprises, on est en terrain connu !
    Graphiquement, c'est très plaisant, même si je préfère les stages de Tekken 4, que je trouve plus détaillés...
    Le mode Devil Within, sorte de Beat them all, est très anecdotique (on passe son temps à recentrer la caméra manuellement). Les 3 premiers Tekken (versions arcades) inclus dans la galette sont déja beaucoup plus intéressants ! Ils montrent aussi à quel point la série n'a pas évolué en termes de gameplay depuis le premier opus...

    Note: 16/20

    Street Fighter Alpha Anthology (PS2) 15.01.2014
    Compile très sympa de Capcom qui comprend :

    • Street Fighter Alpha (qui a un pris un bon petit coup de vieux ! 😅)
    • Street Fighter Alpha 2 (déjà beaucoup plus intéressant à jouer !)
    • Street Fighter Alpha 2 Gold (le même avec Cammy en plus et quelques ajustements)
    • Street Fighter Alpha 3 (le must avec sa pléthore de persos et ses modes ISM)
    • Super Gem Fighter Mini Mix : celui là, je ne le connaissais pas et il m'a bien plus avec son côté décalé (ex: Bison qui fait de la luge dans un des stages), ses persos SD et ses multiples clins d'oeil aux hits de Capcom (Resident Evil, Gouls'n Ghosts, Megaman...etc). Et avec la présence de gemmes, le gameplay est plus intéressant qu'il n'y parait...
      On sent quand même que Capcom ne s'est pas foulé : toutes les versions sont en fait tirées de l'arcade, certains modes super intéressants passent donc aux oubliettes (ex: le mode World Tour de SFA3). Le menu de présentation est assez rudimentaire et j'aurais bien aimé une liste des combos/furies pour chaque jeu...


  • Tekken Hybrid (PS3) 18.01.2014
    Encore une compilation (décidément!) qui comprend :

    • Tekken Tag Tournament HD
    • Tekken Tag Tournament 2 Prologue
    • Tekken Blood Vengeance
      Ce pack n'a pas franchement un grand intérêt : Tekken Blood Vengeance est un film en image de synthèse viusellement réussi mais au scénario inexistant (je l'ai parcouru vite fait). TTT 2 Prologue n'est finalement qu'une simple démo de TTT2 où on a seulement accès à 4 persos et où l'on peut parcourir 4-5 stages de mémoire en mode arcade. Ca fait tout de même très maigre !
      Si je me suis laissé tenter, c'est surtout pour rejouer au premier TTT. Cette version HD n'apporte franchement pas grand chose (textures assez vilaines, pas de mode online) mais j'avais bien dosé le jeu l'été 2005, lors de mon stage à Tokyo. Pour la petite histoire, j'habitais dans une Sakura House, on avait une PS2 dans le salon (et Tekken Tag Tournament comme unique jeu !!!) et on se lançait des parties tous les soirs en rentrant du taff entre ricains, australiens, japs et européens ! Souvenirs souvenirs...

    The Legend of Zelda: Link's Awakening (GB) 26.01.2014
    Fini sur GBA pour plus de "confort"...
    J'ai mis la main récemment sur un pack Game Boy Link's Awakening pour jouer à cette petite merveille.
    Je ne l'avais jamais fait (shame on me !) et franchement c'est un chef d'œuvre absolu !!! Je le place parmi les tous meilleurs Zelda de la série !
    La taille de la map est impressionnante, les donjons sont nombreux, variés et inventifs (au nombre de 8 il me semble), il y a un paquet de quêtes annexes (la quête des échanges, les 20 coquillages à ramasser, les quarts de coeur à récupérer évidemment), on a vraiment du mal à croire que ça puisse tenir sur une cartouche Game Boy ! Le gameplay est comme toujours parfait (et tout ça avec seulement 2 boutons), on navigue dans le menu avec beaucoup d'aisance. Les graphismes ne sont pas en reste, ils reprennent la plupart du temps la chart graphique de A Link to the Past...
    Il faut d'ailleurs savoir que le jeu a été conçu à la base comme une parodie de A Link to the Past et on sent que les développeurs se sont lâchés ! Le jeu est bourré de scènes humoristique et truffé de clins d'oeil à l'univers Nintendo (mais pas seulement) : on rencontrera Mario/Luigi dans l'aventure, des Chomps, un ennemi qui est un clone de Kirby, des phases de plateforme en vue de profil à la sauce Super Mario Bros, des références à d'autres jeux (ex : Mr. Wright dans Sim City sur SNIN) voire même des items repris d'autres softs (la plume de Super Mario Kart qui permet de sauter) !
    Ce Zelda a aussi été un précurseur pour d'autres Zelda cultes, notamment Ocarina of Time (avec l'utilisation d'un ocarina, et l'apprentissage de 3 mélodies différentes indispensables dans l'aventure). En parlant de musique, certains thèmes sont vraiment cultes, une véritable prouesse sur Game Boy !
    Et comment ne pas parler de Link's Awakening sans aborder son scénario vraiment atypique pour la série : [spoiler] comme le laisse suggérer le titre du jeu, Koholint Island n'était finalement qu'un rêve/cauchemar ! [/spoiler]
    Bref, un jeu exceptionnel et un indispensable sur GB, tout simplement !!!

    Note: 19/20

    Tetris (GB) 26.01.2014
    Je ne vous ferai pas l'affront de vous présenter ce jeu... ;) Ma cartouche d'époque que j'ai eue en bundle avec la console, comme la plupart d'entre vous je suppose.
    Mode A terminé avec ~118 000 points ce qui débloque la 1ère fusée, la petite...
    Pour réussir à obtenir la seconde (plus de 300 000 points), il va falloir s'accrocher sérieusement !!!

    Note: 18/20

    Ryûko no Ken (SFC) 02.02.2014
    Une conversion honnête... Les zooms sont toujours présents (merci le mode 7), le côté spectaculaire en moins. Les stages font vide et, baisse de puissance oblige, la taille des sprites a été diminuée de moitié...
    Parmi les points positifs, on peut jouer tous les persos contre le CPU (sauf dans le mode histoire évidemment).
    S'il offrait une vraie alternative à sa sortie à ceux qui n'avaient pas les moyens de s'offrir la version Neo (et ils étaient nombreux! !!), force est de constater que ce jeu ne présente pas un intérêt énorme aujourd'hui... Sauf pour la collec !

    Note: 14/20

    Ryûko no Ken 2 (SFC) 02.02.2014
    Les commentaires ci-dessus sont globalement valables pour ce Art of Fighting 2, même si cette conversion m'a semblé un peu plus aboutie.
    Les combats sont plus dynamiques et, si je préfère la première mouture sur Neo (avec son ambiance), j'ai un petit penchant pour le 2ème opus sur Super Famicom.
    J'en ai bien chié pour réussir à venir à bout de Mr. Big !

    Note: 15/20

    Super Metroid (SFC) 08.02.14
    Fini à 78%, j'ai récupéré tous les Energy Tanks (ça peut être utile contre Richter !) mais il me manque encore pas mal de missiles et super-missiles... Ce sera pour la prochaine partie car j'ai sauvegardé juste avant le combat final...
    Super Metroid c'est avant tout un game design de folie. Les graphs sont très détaillés et les environnements que l'on visite sur Zebes sont particulièrement variés, avec un écosystème propre et une patte graphique la plupart du temps très marquée.
    Les musiques souvent glauques et les bruitages angoissants (notamment contre les bosses) contribuent fortement à l'ambiance exceptionnelle du jeu, son principal atout.
    On sent l'influence des grands films de SF, notamment Alien. La mise en scène est d'ailleurs par moment quasi cinématographique, notamment l'intro et la cinématique de fin.
    Certaines scènes sont dantesques [spoiler] (le combat final contre Mother Brain en 2 parties avec l'intervention du Metroid qui vient se sacrifier pour régénérer la vie de Samus !) [/spoiler]...
    Super Metroid, c'est aussi un gameplay aux petits oignons qui se renouvelle sans cesse au fur et à mesure qu'on débloque des upgrades, des nouvelles tenues, des nouvelles aptitudes (speed booster, grappin, morphing ball, mines et j'en passe).
    Il y a vraiment une tonne de secrets à débloquer, la replay-value du titre est réelle d'autant plus que la progression est non-linéaire.
    Principal défaut du soft comme l'ont déjà souligné plusieurs Neo.Geo Fans : ces saloperies de wall jumps !!!
    Soit je suis vraiment une quiche, soit Nintendo ne les a pas du tout optimisés dans le jeu...
    L'utilisation du grappin n'est pas non plus un modèle dans le genre...
    Malgré tout, Super Metroid reste un des plus grands jeux de la SNIN avec une ambiance qui prend aux tripes (au niveau de celle d'un Resident Evil). Ce n'est sans doute pas pour rien si IGN le place parmi les plus grands jeux de tous les temps !

    Note: 19/20



  • Super Star Wars (SFC) 14.02.2014
    Un bon jeu de plateformes, à l'action hyper soutenue : les ennemis respawnent à un rythme effréné, on dirait du Contra ! 😆
    C'est du Star Wars dont on est en terrain connu (musiques orchestrales, environnements traversés : Tatooine, le bar de Mos Eisley, etc...), même si le jeu prend quelques libertés par rapport au scénar de l'épisode IV.
    Très bonne idée, on peut incarner 3 persos : on commence avec Luke puis on récupère Han Solo et Chewbacca au fur et à mesure de l'aventure. Luke est le perso le plus intéressant à jouer (sabre laser oblige), Chewbacca étant le plus résistant/puissant, assez pratique pour finir le jeu donc. Les armes sont upgradables et on peut récupérer un tas de bonus plus ou moins utiles (santé, multiplicateur de points, health swords qui augmentent la barre de vie, shields....etc).
    Graphiquement ça tient la route avec des environnements assez variés, et l'alternance entre des phases en 2D classiques et d'autres en 3D utilisant le mode 7 de la console (2 en Landspeeder, une en X-Wing à la fin du jeu qui est particulièrement impressionnante techniquement, avec l'attaque de l'Etoile Noire).
    Le jeu est relativement long avec une quizaine de niveaux (et à peu près autant de boss). Malheureusement la durée de vie a été prolongée artificiellement avec certains niveaux ultra-répétitifs...
    Un assez bon jeu au final, sans être un indispensable de la Super Famicom (d'autant plus que les 3 Star Wars ont une côte relativement élevée en jap).

    Note: 14/20

    Tekken 4 (PS2) 14.02.2014
    Un de mes Tekken préférés !
    De nouveaux persos intéressants à jouer (Steve, avec ses feintes), des décors en full 3D qui permettent enfin de bloquer son adversaire dans un corner et de l'enchaîner !
    Surtout, il était vraiment balèze graphiquement à sa sortie. Certains stages sont magnifiques et constituent une belle prouesse technique : ceux de la jungle/du centre commercial pour la modélisation de l'eau, le stage "Fight Club" avec un tas de spectateurs modélisés en arrière plan, celui dans le laboratoire pour la modélisation de la fumée/vapeur, celui en haut du building (pour les effets de lumière et de transparence), etc...
    C'est probablement le dernier Tekken que j'ai vraiment kiffé.  :|

    Note: 17/20

    Virtua Fighter 4 Evolution (PS2) 15.02.2014
    Un excellent jeu de baston, très technique et ultra-exigeant. On sent que les développeurs ont plus mis l'accent sur le gameplay que sur les environnements (jolis sans être exceptionnels).
    Cette version "Evolution" présente un aliasing un peu moins marqué et voit surtout l'apparition de 2 nouveaux persos assez charismatiques : Brad, l'adepte du kickboxing et Goh, le judoka gothique.

    Note: 17/20

    Burning Fight (Neo.Geo) 23.02.2014
    Un assez bon beat them all, mais qui n'a rien d'extraordinaire non plus.
    C'est quand même dingue que la Neo compte énormément de jeux de baston exceptionnels alors que ses beats sont la plupart du temps moyens ou tout juste bons. Allez comprendre...
    Comme dans tous les jeux du genre ou presque, on a le droit à 3 persos (pas charismatiques pour un sou!) : le combattant agile mais faible, le bourrin de service et enfin un plus équilibré.
    Le jeu se torche assez rapidement, en une quarantaine de minutes environ (5 stages) mais il est plutôt difficile. La jouabilité, assez raide n'aide pas et la priorité des coups de certains ennemis (notamment ceux qui se battent avec des chaînes) est super énervante ! Ces derniers ne sont d'ailleurs pas très variés.
    C'est assez dommage car le titre possède quand même certaines qualités... Les stages sont assez variés et c'est un vrai plaisir de parcourir les différents quartiers d'Osaka. L'atmosphère japonaise est superbement retranscrite, on peut même rentrer dans certains magasins (dont un combini) et tout défoncer, un excellent défouloir ! On rencontre certains persos complètement barrés (le pervers et le clodo) au comportement bizarre...
    Si le jeu n'est pas une prouesse technique non plus pour la Rolls, certains détails font plaisir comme les effets de zoom (les ennemis qui arrivent depuis le second plan), des bruitages assez réussis (le bruit de nos pas sur les escaliers métalliques), etc...
    Au final, SNK a préféré assurer le coup en copiant Final Fight mais il y avait moyen de faire mieux et surtout plus ambitieux !!!

    Note: 15.5/20

    Mutation Nation (Neo.Geo) 01.03.2014
    Ce qui frappe dans Mutation Nation au premier regard, ce sont les mutants que l'on affronte. Ils sont souvent bien dégueulasses et explosent dans une gerbe de sang vert et de tripes du plus bel effet !
    L'univers est quand même assez bien foutu et s'éloigne pas mal des standards. Les musiques (sans égaler celles de Robo Army) contribuent à l'ambiance, elles transpirent les 90's ! En voici une, je me permets sans complexe de pomper le lien de Tarma (Tibe style !) :
    http://valou.ludo.free.fr/NEO/Tarma/musiques/mutationnation.mp3]http://valou.ludo.free.fr/NEO/Tarma/musiques/mutationnation.mp3
    Je ne suis pas un grand fan du style graphique (des couleurs notamment que je trouve un poil criardes) mais je dois reconnaitre la finesse des ennemis et des décors environnants, comme ces magnifiques trucks bien imposants dans le stage 3 de l'autoroute. Le jeu est assez long (tout est relatif !) avec 6 stages bien accrocheurs...
    Dommage que le soft ne propose aucune arme à ramasser, c'est quand même l'essence d'un beat !
    Cela dit, c'est en partie compensé par des attaques spéciales nombreuses et souvent réussies !

    Note: 14.5/20

    Robo Army (Neo.Geo) 02.03.2014
    Encore un beat avec une ambiance très marquée. Les graphs sont peut-être un poils moins fins que sur MN (et encore, c'est une question de goût) mais ils sont compensés par des musiques souvent excellentes, mélange de rock/électro avec des sonorités très "métalliques", voici la 1ère (toujours tirée de Neo Geo Spirits), celle du niveau de la jungle :
    http://valou.ludo.free.fr/NEO/Tarma/musiques/roboarmy.mp3]http://valou.ludo.free.fr/NEO/Tarma/musiques/roboarmy.mp3
    Le jeu comporte également 6 stages mais il est je pense plus court que MN, avec une grosse trentaine de minutes de jeu. Cela dit, il se corse sérieusement vers la fin ! La jouabilité est encore une fois assez raide avec des coups somme toute assez classiques. Heureusement, les coups spéciaux pimentent les combats et contrairement à ceux de MN, ils ne bouffent pas la barre de vie !
    J'ai une préférence pour Robo Army pour ses stages/situations plus variés (ex: les niveaux où on descend en rappel), son univers que je trouve plus réussi (même si les 2 bestiaires sont à peu près équivalents en matière d'originalité), la présence d'armes/de bonus (ex: transformation en buggy) et quelques petites trouvailles assez bien vues et très utiles dans le feu de l'action (le coup de pied en arrière !).

    Note: 15/20


Log in to reply
 

Looks like your connection to supagemu was lost, please wait while we try to reconnect.